Partagez | .
 

 La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Mer 25 Juil - 19:51


La veuve est l'avenir de l'homme.
E

nfin ! Une larme d'émotion coulait sur la joue d'Ombeline, et elle était bienvenue, car toutes les personnes présentes dans cette pièce, serviteurs et médecin, se figuraient là l'expression de la détresse d'une femme si vite mariée et plus vite encore devenue veuve. La vérité, c'était que cette larme était une larme d'émotion, de pur soulagement. Enfin, elle était libérée. Après des semaines passées à jouer les épouses parfaites, à supporter la compagnie de ce vieux porc qui la couvait d'un regard admirateur qu'elle était incapable de supporter, enfin, Obéron Gabet sortait définitivement de sa vie. La "maladie le rongeait" depuis de nombreuses semaines déjà. Ombeline l'avait voulu. Pas une mort brusque ou malencontreuse, mais une mort longue et insidieuse, pas tant pour prolonger le supplice de son époux que pour la crédibilité de l'affaire. Il se murmurait depuis des jours et des jours que l'état du nouveau seigneur déclinait, et que son épouse, aimante et serviable, gardait son chevet et priait nuit et jour pour que son mari se rétablisse. Sans succès.

Cette première larme était honnête. Les suivantes n'étaient que comédie. La jeune femme était douée quand il s'agissait de faire l'actrice, c'était un don qu'elle cultivait depuis sa plus tendre enfance, et qui faisait d'elle la diplomate aguerrie qu'elle était aujourd'hui. Alors, elle joua la carte du drame jusqu'au bout. Elle pleura, hurla, s'agrippa au cadavre de son défunt mari comme si elle ne voulait pas s'en séparer, et à en juger les regards désespérés et attendris autour d'elle, son petit jeu fonctionnait à la perfection. Après un moment qui lui sembla durer une éternité, elle ordonna qu'on la laisse seule et qu'on fasse venir son frère. Elle savait que cette requête n'apparaîtrait malvenue à personne. Après tout, tout le monde savait combien ils étaient soudés (sans imaginer à quel point pourtant), qu'elle ait besoin du soutien de son frère en ces instants funestes paraissait aller de soi, donc.

Quand tout le monde eut quitté les lieux, ses larmes de crocodile disparurent et un immense sourire s'afficha sur ses lèvres. Enfin ! Elle avait envie de hurler son bonheur, mais elle se contint. Quand Pellinore fit son entrée, et après qu'elle lui indiqué de fermer la porte à clé derrière lui, elle se serra dans ses bras aussi fort qu'elle le pouvait savourant la chaleur de cette étreinte qui lui avait tant manqué. Quelques secondes plus tard, ses lèvres s'emparaient des siennes avec passion, ce ne fut qu'après un long moment qu'elle prit la parole, son souffle se déposant sur le visage de ce frère qu'elle aimait tant.

-Admire notre oeuvre,
dit-elle en tournant son regard vers le lit où le cadavre de son mari reposait toujours, dépouille à laquelle elle ne prêtait pas le moindre respect.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Sam 11 Aoû - 22:56

La veuve est l'avenir de l'homme.
Cela faisait quand même des jours au final que Obéron Gabet n’était pas au meilleur de sa forme, pour le plus grand plaisir de Pellinore. Il n’attendait qu’une chose, que cet homme disparaître de sa vie, tout d’un coup, qu’il ne soit plus dans son ombre. Ils n’avaient pas le choix, ils devaient attendre que cet homme meure afin de pouvoir enfin être libre, comme ils n’avaient pas eu le choix de provoquer tout ça. Depuis le mariage de sa sœur jumelle, Pellinore se sentait de plus en plus tendu. Simplement parce qu’elle était mariée à cet homme, parce que ce dernier pensait avoir une épouse à ses pieds, parce qu’il pensait posséder la jeune femme tout simplement. Alors que la seigneur d’Autice ne lui appartenait évidemment en rien. S’il devait appartenir à quelqu’un, c’était à lui tout simplement. Il attendait donc, attendant encore et encore et encore.

Il n’était pas vraiment dans le coin de Obéron, pour la simple et bonne raison qu’il préférait ne pas interférer dans le jeu d’actrice de Ombeline. Le jeune homme savait parfaitement qu’elle s’en sortait à merveille, parce qu’elle s’en sortait toujours à merveille. Il n’y avait en même temps personne capable de jouer autant la comédie qu’elle ne le faisait, c’était aussi simple que cela. Et même si Pellinore ne manquait pas de savoir mentir – par la force des choses parce qu’il avait des secrets quand même –, mais il n’était pas aussi bon comédien, surtout alors qu’il était capable de laisser ses sentiments le dépasser quelque peu. Il le savait, si jamais il se laissait déborder par ce qu’il ressentait, il risquait de tout gâcher et ce n’était évidemment pas le moment de tout gâcher. C’était la dernière ligne droite, la toute dernière…

Il se trouvait dans son bureau quand on vint le trouver, l’air grave, pour lui annoncer que Monsieur le mari de sa sœur venait de pousser son dernier soupire et que Madame sa sœur lui demandait. Pellinore se força a afficher un air grave, se rendant rapidement auprès de sa sœur. Rien de surprenant pour la maison, tout le monde savait que les jumeaux d’Autice se soutenaient dans les épreuves, c’était le cas lors de la mort de leur mère, de leur père (mais celle-là était la première pour laquelle ils avaient dû jouer la comédie), et maintenant pour la mort du mari de sa sœur. Il arriva sur place, ouvrit la porte et la referma immédiatement. À peine celle-ci fut close que Ombeline vint se serrer dans ses bras et Pellinore inspira longuement son odeur, la serrant plus à même contre lui, profitant pleinement de son baiser quand elle le lui offrit, savourant ses paroles alors que son souffle se déposait sur ses lèvres. Leur œuvre se trouvait là, dans ce lit. Cet homme était mort, c’était enfin bon… Le jeune homme s’empara une nouvelle fois des lèvres de la jeune femme, rapidement, passionnément, avant de tomber littéralement à ses genoux, ses lèvres se posant sur son ventre déjà quelque peu rebondit.

« On est libre, enfin… »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Sam 11 Aoû - 23:15


La veuve est l'avenir de l'homme.
O

mbeline avait le vif sentiment qu'aucun des baisers que son frère lui avait un jour adressé n'avait été à ce point agréable, passionné et sensuel, et pourtant, des baisers, ils en avaient échangé en nombre depuis presque toujours, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'aucun des deux n'avait jamais été anodin, bien loin de là. Mais là... là, c'était différent, c'était... libérateur. Comme s'ils évacuaient toute la tension accumulée, toute la frustration ressentie... Et surtout, ce baiser était une promesse d'avenir, leur avenir à tous les trois. Enfin, ils étaient débarrassés du poids qu'ils se traînaient aux chevilles, et leur plan avait marché à la perfection, bien au-delà encore qu'ils auraient bien pu imaginer. Ils s'en étaient tirés avec les honneurs. Et maintenant, le monde était tout simplement à leurs pieds et elle avait le sentiment que rien ne les arrêterait plus jamais. Une larme d'émotion vint poindre au coin de ses yeux quand Pellinore se mit à genoux face à elle, déposa ses lèvres sur son ventre légèrement rebondi. C'était la plus belle manifestation d'amour dont il pouvait faire preuve à l'heure actuelle. Et elle était plus que jamais convaincue du fait que leur enfant, quel que soit son sexe, accomplirait d'excellentes choses. Ses mots exprimaient parfaitement ce qu'elle ressentait bel et bien de son côté. Oui, ils étaient enfin libres. C'était, en fin de compte, aussi beau et simple que cela.

-J'ai cru que ce moment n'arriverait jamais,
affirma-t-elle avant d'agripper les bras de son frère pour le ramener à sa hauteur et échanger avec lui un nouveau baiser plus que passionné. Plus rien ne nous arrêtera jamais, je n'en ai jamais été aussi sûre, affirma-t-elle à son oreille avant de loger sa tête au creux de son coup, déposant ses lèvres sur son épaule. Elle marqua une légère pause avant de reprendre, du ton le plus sincère possible. Je t'aime, je t'aime plus que tout au monde.

C'était sans doute beaucoup trop mielleux (bien que l'on pourrait affirmer que le tout était largement contrebalancé par le fait que le cadavre de son mari gisait à quelques centimètres d'eux pendant qu'elle osait de telles déclarations à l'adresse de son propre frère jumeau - mais tout est une question de perspective, après tout), mais elle s'en fichait, elle exprimait simplement ce qu'elle avait sur le coeur, et en son coeur, il n'y avait qu'un amour puissant et inaltérable pour Pellinore, le père de son enfant, l'homme de sa vie, lui qui avait tant souffert et accepté pour elle, pour eux. Elle l'avait toujours aimé, elle l'aimerait toujours, mais ses sentiments à son adresse ne lui avaient jamais semblé à ce point puissants, loin s'en faut.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Dim 12 Aoû - 0:02

La veuve est l'avenir de l'homme.
C’était définitivement comme si un poids s’envolait de ses épaules, comme si on était en train de lui retirer une énorme épine de son pied. Depuis qu’il avait découvert que sa sœur était enceinte, il avait été partagé entre de nombreux sentiments. Ceux qui le liaient à jamais avec Ombeline, l’amour qu’il ressentait pour elle et qu’il savait être incapable de ressentir pour qui que ce soit, parce qu’elle était son âme sœur, le bonheur de savoir que le fruit de cet amour se nichait dans le ventre de la jeune femme et qu’ils allaient devenir parent. Et puis, forcément, la crainte de la perdre, la craindre de se laisser dépasser par tout ça. Mais c’était terminé maintenant. Ça n’avait pas été facile, bien au contraire, ça avait été plus difficile que tout et il avait dû prendre énormément sur lui. Mais maintenant c’était fini. Cet enfant allait passer pour être celui du cadavre qui se trouvait là et dont Pellinore n’avait aucune envie d’accorder le moindre intérêt pour l’heure, mais ce n’était pas grave. Parce qu’elle n’avait plus besoin d’être sa femme, parce qu’elle n’avait plus besoin d’avoir un mari, parce qu’elle était libre et qu’il l’était tout autant. Son cœur se retrouvait de nouveau libre, délivrait de ses chaines qui lui avaient fait tant de mal pendant tout ce temps, mais qui avaient été nécessaire pour qu’ils s’en sortent tous les deux.

Pellinore se releva quand Ombeline l’invita à le faire, forcément d’accord avec ses propos. Il avait trouvé le temps si long, il avait également cru que cet instant n’allait jamais arriver. Et pourtant, c’était le cas. Le jeune homme ferma les yeux quand Ombeline nicha sa tête dans son cou, l’embrassant de nouveau, précisant que rien n’allait les arrêter maintenant. Il avait envie de le croire oui. Non, il le savait. Il n’y avait plus rien qui pouvait leur causer du tort. Ils étaient enfin libre, elle allait avoir cet enfant, et même si tout n’allait pas être parfait parce que Pellinore ne sera pas officiellement le père, il n’y avait plus de « père ».

« Je t’aime tellement aussi… »
Lui souffla-t-il avant de s’emparer une nouvelle fois de ses lèvres. Ils le savaient, ils s’aimaient, mais ces quelques mots avaient une nouvelle saveur en cet instant précis. Parce qu’ils étaient juste libres et c’était un sentiment qui ne manquait pas de rentre tout plus intense encore. Sans encore une fois que le jeune homme ne veuille une seule seconde se préoccuper du mari de Ombeline. D’ailleurs, il attrapa la main de Ombeline dans la sienne, celle où se trouvait son alliance pour la retirer et la laisser négligemment tomber au sol. « J’ai quelque chose pour toi. » Sur ces mots, il sorti de sa poche un petit écrin, où se trouvait une bague. Sans aucun doute la plus belle bague qu’il n’ait vu de sa vie, qui n’avait rien en comparaison avec la beauté de sa sœur, mais qui lui rendait grâce quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Dim 12 Aoû - 0:16


La veuve est l'avenir de l'homme.
C

e n'était pas un secret (du moins pour eux, car il était évident que c'en était un pour le reste du monde), Pellinore et Ombeline s'aimaient, de toute les fibres de leur être, et ce depuis toujours (et pour toujours), mais la jeune femme avait le sentiment de ne jamais avoir à ce point savouré entendre ces mots de la part de son frère. Elle les avait entendus des milliers de fois et elle les adorait pourtant plus que jamais. Parce que leur avenir se façonnait maintenant, en cet instant précis. Ils n'avaient pas pu se réjouir complètement de sa grossesse, jusqu'alors, parce que l'enfant que portait Ombeline n'avait pas de père officiel, et ce qui aurait dû faire l'objet de réjouissances s'était imposé comme un problème. Maintenant, il n'en était plus rien. Le problème était définitivement résolu. Certes, Pellinore ne pourrait se présenter officiellement comme le père de son propre enfant, mais ça ne changerait rien au fait qu'il pourrait s'occuper de lui comme il l'aurait fait si la loi ne les défendait pas de s'aimer. Dorénavant, il n'y aurait plus qu'eux trois, et personne, jamais, pour venir interférer, et c'était absolument tout ce qui comptait... et rien d'autre ne compterait jamais, pour quoi faire ? Pellinore et Ombeline écrivaient un nouveau chapitre de leur histoire, et ce dernier était si prometteur qu'il leur était bien impossible de ne pas tout simplement s'en réjouir. L'avenir leur tendait les bras, et le fait est qu'il était pour le moins radieux.

Pellinore ne tarda pas à lui retirer l'alliance qu'elle portait au doigt. Ombeline devrait sans doute l'en défendre, parce qu'elle se devait de préserver les apparences et ne pouvait se permettre de retirer si tôt son alliance alors qu'elle devait encore feindre un attachement profond envers son défunt mari... mais elle ne s'y opposa pas, elle avait top confiance en Pellinore. Et dans tous les cas, elle appréciait trop ce geste pour l'interrompre, surtout que la suite était la plus belle. Il lui offrait une bague, une alliance à la valeur bien plus grande que l'absurde anneau qu'elle avait porté jusqu'ici. Ombeline la mit à son doigt et la détailla des yeux, le regard brillant. C'était le plus beau cadeau qu'il pouvait lui offrir, pas seulement parce que cette bague était effectivement sublime et avait dû couter une fortune, mais parce que la symbolique en était si forte que l'émotion envahissait complètement la jeune femme. Pellnore était définitivement l'homme parfait, comment pouvait-on vraiment les interdire de s'aimer quand l'amour semblait pourtant avoir été créé pour eux ? C'était tout simplement incompréhensible, à la vérité.

-Pellinore... elle est magnifique.
Elle l'embrassa de nouveau, leurs lèvres avaient peine à se décoller l'une de l'autre, pour des raisons évidentes. Merci... Elle est parfaite, tu es parfait.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Lun 13 Aoû - 21:25

La veuve est l'avenir de l'homme.
En soit, ça n’avait rien de raisonnable pour Ombeline de ne pas porter l’alliance de son mariage avec Obéron – mais elle pourrait très bien la remettre plus tard, quand les yeux des autres personnes allaient revenir se poser sur eux, mais pour le moment ils étaient simplement dans leur monde à eux, à l’abris des regards et surtout… dans leur bulle –, mais c’était nécessaire pour le moment. Pellinore avait besoin de l’enlever, de ne plus la voir sur son doigt, parce que c’était la preuve que sa sœur était bien trop liée à cet homme. Même s’il savait bien qu’il n’y avait rien entre eux, il ne pouvait pas en douter une seule seconde, qu’elle ne l’aimait pas et qu’elle n’avait fait ça que pour leur enfant, ce mariage était quand même officiel. Sans les sentiments peut-être, du moins du côté de Ombeline, mais il n’empêchait pas que Ombeline était quand même officiellement la femme de Obéron Gabet et maintenant sa veuve. Ce n’était pas grand-chose, un détail sûrement, mais c’était encore trop pour Pellinore. Il ne voulait voir plus rien qui était capable de relier sa sœur à cet homme, parce qu’il ne la voulait que pour lui. C’était le cas, il le savait bien, elle lui appartenait tout entier, mais ce détail le dérangeait quand même. Et maintenant qu’ils étaient enfin débarrassés de tout cela et surtout de cette comédie, il n’avait pas envie de devoir supporter ce genre de chose.

Pellinore ne quitta pas du regard sa sœur jumelle alors qu’elle mettait l’anneau qu’il venait de lui offrir à son doigt – et qui était à ses yeux plus à sa place que celui qui se trouvait à présent au sol –, et qu’elle l’observait. Il espérait que cette bague lui plaisait, même si en soit ça semblait vraiment être le cas. Le jeune homme afficha un grand sourire quand elle précisa que la bague était magnifique, avant de venir à nouveau s’emparer de ses lèvres. S’il pouvait, Pellinore aimerait que jamais ses lèvres ne quittent celle de sa sœur jumelle, que jamais ils ne soient séparés. S’ils pouvaient vivre constamment dans leur bulle, ne jamais quitter cette pièce et être seulement tous les deux (tous les trois avec leur enfant), ça lui irait parfaitement bien.

« C’est toi qui est parfaite. » Dit-il quand Ombeline lui affirma que la bague était parfaite, qu’il était parfait. Ce n’était pas le cas à ses yeux, il était bourré de défauts, alors qu’à ses yeux Ombeline était juste la perfection incarnée. Et ce n’était pas seulement parce qu’il manquait d’objectivité. « Tout va être parfait maintenant. » Ce n’était pas tout à fait le cas, mais ça ne l’empêchait pas de le dire. Parce qu’il ne voyait pas ce qui pouvait réellement gâcher la situation telle qu’elle était maintenant. Bon, il y en avait sûrement, mais il n’avait aucune envie d’y penser. « Notre famille est pleinement réunie à présent. » Dit-il avant de s’emparer de nouveau de ses lèvres, glissant ses lèvres dans son cou. Leur famille oui, eux, et leur enfant, pour de bon, à jamais.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Lun 13 Aoû - 23:07


La veuve est l'avenir de l'homme.
O

mbeline était-elle parfaite ? Elle était loin de le croire, même si elle pouvait aisément en donner le sentiment, tant elle savait faire preuve d'assurance et se garder bien de faire preuve d'humilité ou de revenir sur ses éventuels défauts. Non, elle ne s'estimait pas parfaite, mais quand le jeune homme lui affirmait qu'elle l'était, elle avait le sentiment de le devenir en effet. Elle n'avait pas besoin d'être belle, exceptionnelle ou quoi que ce soit au regard de tous tant qu'elle l'était aux yeux de son frère. Quand son frère la trouvait parfaite, elle se sentait parfaite, oui. En fait, ils l'étaient quand étaient ensemble, tous les deux, bientôt tous les trois. En famille. Même si cette épreuve avait été complexe et difficile, la jeune femme avait vraiment le sentiment qu'ils avaient eu besoin de celle-ci pour que Pellinore prenne pleinement conscience du miracle qui s'accomplissait et grandissait dans son ventre. Il avait eu peur de ce changement, mais maintenant, il était prêt à le vivre pleinement, et cela ne faisait que conforter Ombeline dans ce qu'elle pensait : ils faisaient face à leur destin, et ce dernier serait glorieux. Leur amour avait toujours été leur plus belle raison de se battre, mais bientôt, cet amour serait démultiplié, et alors, qu'est-ce qui pourrait les arrêter ? Ils auraient le monde à leur pied, c'était de la plus pure évidence.

-Notre famille
, répéta-t-elle, un sourie réjoui aux lèvres, et pour cause, jamais ce mot ne lui avait semblé plus agréable et mélodieux à son oreille que depuis que son frère lui parlait d'eux trois. Elle sentait une nouvelle ère se présenter à eux, et c'était bien la plus belle chose qui pouvait bien leur arriver. Comme j'aime t'entendre prononcer ces mots, ajouta-t-elle, ô combien sincère, alors que Pellinore déposait ses lèvres sur son cou.

Elle pencha légèrement la tête, les yeux fermés, se laissant seulement porter par les sensations que son frère savait lui faire éprouver comme personne. Même s'ils avaient su se ménager quelques moments d'intimité tous les deux, ça n'avait jamais été qu'en coup de vent, et même si la crainte d'être surpris pouvait avoir quelque chose d'excitant, ça avait été bien assez frustrant ainsi que de devoir se contrôler, sans cesse, limiter leurs ébats... Maintenant, rien ne les retenait, et Ombeline n'avait pas l'intention de se retenir. Ombeline avait ordonné que personne ne vienne les déranger. Tant qu'ils ne décideraient pas de quitter cette chambre, ils pourraient bien y rester autant qu'ils le voudraient, et la jeune femme avait la ferme intention de mettre ce temps à profit. Alors, elle laissa glisser ses mains sous le tissu du haut du jeune homme, caressant son torse avec envie et empressement. Elle n'avait jamais à ce point eu envie de lui, et ça voulait dire beaucoup.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Sam 13 Oct - 15:45

La veuve est l'avenir de l'homme.
Quand Pellinore avait découvert la grossesse de Ombeline, forcément, le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher d’avoir le sentiment que tout était en train de tomber autour d’eux, qu’ils étaient en train de perdre ce qu’il avait. Qu’il était même en train de perdre son âme sœur. Parce qu’il y avait des épreuves qu’ils avaient dû envisager, qu’ils avaient dû traverser. Mais maintenant, c’était derrière eux. Il n’y avait plus rien qui pouvait leur causer du trouble, qui pouvait faire peur au jeune homme. Sa sœur s’était mariée, elle pouvait faire croire à qui le voudrait qu’elle portait l’enfant de son mari et maintenant ils n’avaient juste plus qu’à profiter du fruit de leur œuvre. Maintenant, Pellinore pouvait réellement considérer leur famille comme telle, il parvenait pleinement à se réjouir de la grossesse de sa sœur et du fait qu’ils ne seraient bientôt plus que deux, mais qu’ils seraient trois. Jusqu’à présent, ça lui avait posé soucis, il avait eu peur, il avait craint de perdre sa sœur. Maintenant, il n’y avait plus aucune raison qu’il laisse ses appréhensions prendre le dessus. Il parvenait à se pencher sur l’avenir, à se dire qu’ils formaient une famille à trois, et c’était juste plaisant. C’était libérateur. Avec la mort de ce vieux croulant, Pellinore avait le sentiment qu’on lui avait enlevé un énorme poids de ses épaules.

Quand Ombeline affirma qu’elle aimait l’entendre prononcer ces mots : « notre famille », Pellinore afficha un sourire. En même temps, depuis qu’il était entré dans cette pièce, il avait le sentiment qu’il ne pouvait pas s’empêcher de sourire. Et c’était le cas, il était bien incapable de se retenir. Parce qu’il se sentait plus heureux qu’il ne s’était jamais senti auparavant.

En tout cas, Pellinore était juste dingue de Ombeline (au cas où que quelqu’un ne l’ai pas compris un jour). Il était dingue d’elle, de son corps, de sa saveur alors qu’il parcourait son cou de ses lèvres. Comme il aimait pouvoir l’embrasser, la sentir contre lui. Ils avaient pu se voir pendant tout ce temps, mais ils avaient été obligés de se montrer plus prudent que jamais. Ils allaient devoir se montrer prudent, encore, bien évidemment, mais pour le moment Pellinore avait juste envie de profiter. Et quelque chose lui disait que c’était la même chose pour sa sœur qui glissait ses doigts sous son haut. Le contact de ses doigts sur sa peau le fit frissonner, il avait envie d’elle comme il avait le sentiment de n’avait jamais eu autant envie d’elle un jour. Et pourtant, il avait envie d’elle à longueur de temps. Sans se retenir donc, le jeune homme ne manqua pas de déboutonner la robe noire de sa sœur afin de la faire glisser le long de son corps. S’emparant une nouvelle fois de ses lèvres, Pellinore parcourra les courbes qu’il connaissait par cœur de sa sœur de ses mains. Quand bien même, une certaine rondeur de son ventre changeait tout. L’image du fruit de leur amour.

Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Sam 13 Oct - 16:45


La veuve est l'avenir de l'homme.
U

n nombre fou de sentiments parcouraient Ombeline tous en même temps, et ils étaient tous plus agréables les uns que les autres, ce qui était terriblement agréable. Ces derniers temps, on ne peut pas dire qu'elle ait vraiment été gâtée par les circonstances. Bon, elle avait décidé de sa décision, et elle ne pouvait pas vraiment prétendre le contraire, mais quoi qu'il en soit, elle avait malgré tout subi plus qu'apprécié ces derniers temps : il y avait les doutes quant au bien-fondé de son plan, la culpabilité, parce qu'elle savait qu'elle pourrait bien faire souffrir l'homme qu'elle aimait en agissant de la sorte, le dégoût, parce qu'elle se liait à un homme qui la révulsait alors qu'elle avait promis de ne jamais faire cela... Rien de ce qu'elle avait ressenti alors n'était plaisant. Mais là... là, tout était parfait. Elle ressentait pleinement les meilleurs sentiments du monde. Le soulagement, parce qu'elle était parvenue à ses fins, le bonheur parce que tout se profilait selon leurs plans, l'exaltation, parce qu'elle savait que Pellinore acceptait pleinement maintenant la perspective de faire partie de sa famille... Et bien sûr, tous ces autres sentiments qu'elle avait dû contenir pour ne pas éveiller les soupçons : le puissant et passionné sentiment d'amour qu'elle avait à l'égard de son frère, et ce désir brûlant et inextinguible qu'elle avait dû mettre en veilleuse pendant beaucoup trop longtemps. Oh, comme Ombeline était heureuse, en cet instant.. Tout à coup, tout devenait possible, et plus rien n'existait, rien si ce n'est la saveur des lèvres de Pellinore, et la perspective de passer le restant de ses jours à ses côtés et au côté de leur enfant... Elle l'avait toujours pressenti, mais à présent, c'était une certitude. Ensemble, ils étaient invincibles. Et ils allaient conquérir le monde, sans l'ombre d'un doute.

Pellinore ne tarda pas à venir déboutonner sa robe de deuil pour mieux pouvoir profiter du spectacle de sa physionomie et parcourir des formes qu'il connaissait d'ores et déjà par coeur, et Ombeline se laissait faire avec une ferveur et une impatience non contenue. Il ne fallut vraiment pas longtemps pour qu'ils se retrouvent l'un comme l'autre en tenue d'Adam et d'Eve, qu'ils se retrouvent comme ils se reconnaissaient le mieux. Elle avait envie de lui comme jamais. Elle voulait que ce moment soit un véritable feu d'artifice, qu'ils expriment sans réserve l'intensité des sentiments qu'ils se vouaient l'un à l'autre, raison pour laquelle elle s'empara de ses lèvres avec encore plus de passion que précédemment, l'allongeant sur le lit sans se soucier du cadavre à côté... Au contraire, sa présence lui plaisait.

-Je t'aime
, lui répéta-t-elle, ne pouvant qu'avoir envie de l'exprimer encore et encore.

Avant de venir ne faire plus qu'un avec lui.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Mer 19 Déc - 14:59

La veuve est l'avenir de l'homme.
Pellinore était tout simplement incapable de se retenir, de retenir ses émotions, sa passion envers sa sœur, en cet instant précis. Le jeune homme se retenait depuis longtemps, beaucoup trop longtemps. Rien n’était réellement terminé, en réalité, parce qu’il était évident que Ombeline et Pellinore allaient encore devoir se cacher. Parce qu’ils ne pouvaient pas crier leur amour sur tous les toits, qu’ils ne pouvaient pas affirmer haut et fort qu’ils étaient tout l’un pour l’autre. Et moins encore, Pellinore ne pouvait pas prétendre être le père de son fils. Mais ce n’était pas grave, le jeune homme n’avait aucune envie de se prendre la tête avec ce genre de chose. Au contraire, il voulait seulement profiter de l’instant précis, de ce moment où sa sœur devenait officiellement veuve et qu’elle lui appartenait de nouveau entièrement. Ils devaient encore se cacher, mais les moments où ils allaient pouvoir se retrouver tous ensemble, allaient être bien plus nombreux. Alors non, Pellinore n’allait pas se plaindre, au contraire, il allait profiter de l’instant présent.

Rapidement, les deux amants ne manquèrent pas de se retrouver tous les deux en tenu d’Adam et Eve, pouvant profiter pleinement du corps de l’autre qu’ils connaissaient par cœur à force. Quand bien même, le corps de Ombeline avait quelque peu changé et il allait changer encore. Parce qu’ils allaient former une belle famille tous ensemble. Le jeune homme savoura pleinement des lèvres de son âme sœur, du corps de sa sœur, de tout ce qu’ils pouvaient faire à présent. Il ne dit rien quand elle l’allongea sur le lit, ne se préoccupant pas réellement du fait qu’il y avait quand même un cadavre dans le coin. Ce n’était pas forcément le genre de chose idéal quand il y avait ce genre de moment de partage, mais en même temps… Pellinore aimait tellement la mort de cet homme qu’il ne pouvait qu’être encore plus enthousiasmé de profiter pleinement du corps de sa sœur. Parce qu’elle était libre, parce que cet homme qui avait envisagé l’avoir comme épouse n’était plus.

Et ce moment ne pouvait pas être plus magique encore, surtout que Ombeline ne manqua pas de lui dire qu’elle l’aimait. C’était des mots qu’il avait entendu très souvent, qu’il avait même prononcé énormément, mais c’était toujours agréable pour lui d’entendre ces mots. Surtout en ce genre de moment, alors qu’ils ne formaient plus qu’à maintenant. Pellinore glissa ses mains dans le dos de la jeune femme, la rapprochant encore plus de lui, s’emparant vivement de ses lèvres, qu’il embrassa passionnément alors que leurs corps se mettaient en mouvement et que les va-et-vient faisaient naître en lui de large frisson qu’il savoura à chaque instant.

« Je t’aime aussi… » Lui dit-il dans son oreille, sa voix trahissant tous les sentiments qu’il ressentait en cet instant précis, les tremblements dans sa voix trahissant les frissons qui l’envahissait.

Ça lui faisait tellement de bien, Pellinore avait même le sentiment que c’était encore plus intense qu’avant, qu’il y avait quelque chose d’un peu différent.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Mer 19 Déc - 17:28


La veuve est l'avenir de l'homme.
I

l n'y avait pas sensation plus merveilleuse aux yeux d'Ombeline que d'être avec Pellinore, par lui, pour lui, en lui... Elle l'aimait plus que tout, et rien ne saurait jamais la rendre plus heureuse que de l'avoir auprès d'elle, de pouvoir ne faire plus qu'un avec lui, de l'entendre dire qu'il l'aimait, lui aussi. C'était une évidence, au fond, mais ce témoignage de leurs sentiments respectifs n'en était pas moins précieux, plus que quoi que ce soit d'autre. Encore plus en cet instant. Surtout après tant de résignation. Ils avaient vraiment mérité de savourer leurs retrouvailles comme ils le faisaient à présent. Et ils s'en sortaient particulièrement bien, on peut le dire... Elle avait toujours le sentiment que leurs nouvelles expériences étaient meilleurs que celles qui avaient précédé, mais tandis que leurs corps entamaient ce mouvement de va et vient qu'ils connaissaient si bien, c'était mieux encore. Chaque émotion paraissait plus pure, plus certaine, plus intense... Et Ombeline savourait la moindre d'entre elles sans envisager de bouder son plaisir, bien loin de là, même. La jeune femme éprouvait à chaque nouveau coup de rein un flot toujours plus intense de jouissance dans des moments comme celui-là, il était encore plus évident que d'ordinaire qu'ils étaient des âmes soeurs, faits l'un pour l'autre et cela depuis leur naissance.

Ombeline se fichait bien que le cadavre de son mari repose juste à côté, elle ne pensait plus qu'à lui, à elle, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle prenait son pied. Elle se retenait tout de même d'exprimer trop fort le plaisir qu'elle ressentait, quand bien même il s'exprima malgré tout en de nombreux soupirs et gémissements qu'elle était tout bonnement incapable de contrôler. S'il y avait bien un instant où elle n'avait pas se soucier du reste du monde, c'était maintenant, même si elle savait que ce serait les mettre en danger tous les deux que de ne pas essayer un minimum d'être discrets et donc de ne pas être entendus. Si près du but, on peut quand même reconnaître que ce serait particulièrement stupide en plus d'être inutile.

Finalement, le plaisir d'Ombeline atteignit son paroxysme et la jeune femme dut mordre très fort l'épqaule de son frère pour repousser le cri qu'elle mourait d'envie de laisser échapper de ses lèvres tant le plaisir était fort, intense. Totalement à bout de souffle, en sueur, elle se laissa tomber sur le lit, tout contre son âme soeur, et se serra le plus fort possible contre lui. Elle ne dit rien, se contentant de reprendre son souffle.. Elle n'avait besoin de rien, si ce n'est de rester là, tout contre lui, à considérer que ce moment signait les prémices d'un nouveau départ. Pour eux et leur futur enfant.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Mar 26 Fév - 21:57

La veuve est l'avenir de l'homme.
Ce n’était clairement pas sain – mais de base, leur situation n’avait sans doute rien de saine, vis-à-vis du regard des autres puisqu’ils se permettaient de s’aimer comme deux âmes sœurs, alors qu’ils étaient frères et sœurs –, mais Pellinore n’avait aucune envie de se préoccuper de la situation en elle-même. Le cadavre de l’homme que sa sœur avait épousé dans le but de sauver l’image de leur situation se trouvait juste là, ils avaient sans doute bien mieux à faire que de se laisser aller à un tel exercice à ses côtés, mais Pellinore n’avait juste aucune envie de penser à tout cela. Il avait envie de se concentrer sur ce qu’il ressentait, sur le fait qu’il était en compagnie de son âme sœur, qu’il pouvait posséder son âme sœur sans se poser la moindre question. En même temps, d’ordinaire, il ne cherchait pas spécialement à se poser des questions, mais ces dernières semaines ils avaient quand même dû prendre énormément sur eux.

Maintenant ils étaient libres, plus ou moins, ils retrouvaient la liberté qu’ils avaient avant le mariage d’Ombeline et Pellinore avait vraiment l’intention d’en profiter un maximum. Et pour le moment, le jeune homme en profitait pleinement en effet. Il devait contenir tout de même ses râles de plaisir, parce qu’il était évident qu’ils ne devaient pas faire trop de bruit. Et alors que leurs plaisirs montaient en flèche en même temps, ce fut un effort de tous les instants pour ne pas faire trop de bruit alors que Pellinore se laissait complètement envahir par l’extase. Ombeline planta ses dents dans son épaule d’ailleurs, pour se retenir également. Le jeune homme la serra plus fortement contre elle, n’aillant aucun souci à être utilisé de cette manière pour éviter qu’elle ne trahisse leur position.

Pellinore ne dit rien alors qu’elle se laissait tomber à ses côtés, sans se préoccuper encore une fois du cadavre de Gabet à leur côté. Le jeune homme se sentait simplement heureux, il se sentait bien plus léger. Il savait bien que rien n’allait réellement arranger la situation tant qu’ils n’allaient pas pouvoir être sur le trône de Camelot, mais au moins ils avaient réglé le souci de la grossesse de Ombeline. Ils allaient pouvoir se montrer plus serein, parce que Ombeline pourrait simplement faire passer sa grossesse pour celle de Gabet. Alors oui, leur situation était quelque peu arrangée. Pendant plusieurs secondes, le jeune homme ne dit rien donc, appréciant le contact de Ombeline contre lui, ses doigts continuant de caresser doucement sa peau.

« Tu es tellement parfaite dès que tu n’as plus rien sur toi. » Affirma-t-il, dans un fin sourire. Ses doigts s’attardèrent un peu plus sur son ventre qui commençait à être un peu rebondi. Leur enfant se nichait dans son ventre, leur famille donc… C’était quand même vraiment étrange pour Pellinore de se dire qu’ils allaient devenir parents ensemble. Il savait bien qu’il allait devoir quand même se faire à cette idée, mais il avait besoin d’encore beaucoup de temps. Surtout qu’au fond, le jeune homme ne serait jamais réellement père.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Mar 26 Fév - 22:19


La veuve est l'avenir de l'homme.
P

endant plusieurs secondes, il n'y eut plus que le silence, seulement perturbé par le bruit saccadé de leurs souffles, qui progressivement reprenaient leur rythme normal. Son coeur tambourinait si fort contre sa poitrine qu'Ombeline avait le sentiment que ses battements se répercutaient en écho dans toute la chambre. Elle sentait la présence de son frère tout contre elle, et elle se sentait... bien. Non, mieux que bien, elle se sentait entière, épanouie... Elle l'aimait tant que c'en était parfois douloureux... mais en cet instant, elle ne ressentait que ce que leur relation avait de puissante, d'exceptionnelle et d'agréable. Cadavre de vieillard ou non à proximité, elle venait de vivre l'un des moments les plus intenses qu'ils aient partagé. Elle se sentait capable de tout, proche de dévorer le monde. Elle avait toujours été convaincue de leur succès, mais là, elle était plus déterminée encore. Elle savait que rien, jamais, ne les arrêterait. Et grand mal prendrait à quiconque ferait ne serait-ce qu'essayer. Finalement, Pellinore rompit le silence en prononçant quelques mots qui firent naître un fin sourire sur les lèvres de la jeune femme, un sourire qui s'agrandit quand elle sentit la caresse de ses doigts sur son ventre légèrement rebondi. Elle déposa sa main sur la sienne pour qu'elle demeure ainsi, à l'endroit même où leur enfant grandissait...

-Serais-je si terrible quand je suis habillée ?
plaisanta-t-elle, toujours le même sourire fiché sur les lèvres.

En vérité, elle comprenait parfaitement ce qu'il voulait dire. Et elle le ressentait elle aussi. C'était difficile à expliquer. Ce n'était pas juste une affaire d'attirance charnelle (même si ça jouait de façon plus qu'évidente), il n'y avait qu'en présence de Pellinore se mettait à nu, et pas seulement physiquement. Son âme, son esprit, sa chair, il n'y avait rien d'elle qui lui soit inaccessible. Quand il n'y avait ni vêtements ni faux semblants, alors c'était la meilleure manière qu'ils pouvaient avoir de se retrouver et de s'aimer. C'était même au-delà de tout.

-J'ai hâte de pouvoir le sentir bouger,
ajouta-t-elle, songeuse, sans vraiment de transition si ce n'est qu'elle sentait la chaleur de la main de Pellinore sur son ventre, et qu'elle était bien incapable de ne pas penser à leur futur enfant. Tout ce qu'ils avaient fait, après tout, c'était pour lui.

Plus le temps passait, moins il était abstrait, même si il ne se manifestait physiquement en elle qu'en des manières désagréables pour l'heure, qui passaient par des nausées répétées. S'il savait, ce petit être, à quel point ses parents se battaient pour lui. Les sacrifices auxquels ils consentaient. Il était déjà tant aimé avant même de naître... Il serait adoré une fois né, ça ne faisait pas le moindre doute.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Pellinore d'Autice
Feat : Dane Dehaan

Messages : 601

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Dim 3 Mar - 17:42

La veuve est l'avenir de l'homme.
Pellinore ne se retint pas d’afficher un sourire quand Ombeline déposa sa main sur la sienne, qui reposait sur son ventre. Pour l’heure, il n’y avait qu’une petite vision de ce qui se nichait à l’intérieur, quand on le savait on le remarquait. Ce n’était rien et pourtant… pourtant, ils le savaient tous les deux, il y avait leur enfant. Pellinore ne songea pas une seule seconde à retirer sa main, encore moins quand il reprit la parole.

« Immonde, une vraie atrocité. » Répondit-il dans un sourire, de ceux qu’il avait le sentiment de ne pas avoir affiché depuis longtemps, sans chercher évidemment une seule seconde à se montrer sincère. C’était comme si un poids entier venait de disparaître de ses épaules, maintenant que le mari de sa sœur était mort. Même s’il savait bien qu’ils arriveraient à ce moment-là, les instants précédents avaient été suffisamment difficile à supporter pour que Pellinore ne puisse se sentir pleinement heureux. Maintenant il l’était.

Au point d’être capable de plaisanter, ce qui était quand même une très bonne chose. Parce qu’il était évident que le jeune homme ne pensait pas une seule seconde aux mots qu’il venait de prononcer. Ombelline était la femme la plus belle de tous les royaumes confondus (et oui, il était objectif), elle était parfaite en tout point, qu’elle soit habillée ou non. Elle était juste parfaite, mais évidemment le jeune homme ne pouvait pas nier que quand elle se trouvait dans son plus simple appareille, elle l’était encore plus. Que ce qu’il aimait par-dessus tout, c’était quand ils pouvaient juste être eux sans se soucier de tout ce qu’il y avait autour, des faux semblants, de la comédie. Et là, Pellinore avait l’intention d’en profiter un maximum.

« J’ai hâte de le voir, de pouvoir le prendre dans mes bras. »
Répondit-il, sans songer encore une fois à retirer sa main du ventre de Ombeline. Le jeune homme avait conscience qu’il avait encore du temps devant lui, clairement, mais en même temps quand Ombeline allait pouvoir le sentir bouger, de son côté Pellinore n’allait pouvoir qu’attendre. Et ce temps allait lui sembler long oui, parce que maintenant il avait juste hâte de pouvoir voire son fils ou sa fille. Alors qu’au début, il devait bien l’avouer, il avait détesté cet enfant, parce qu’il leur imposait trop de conséquences, trop d’efforts. Maintenant, le jeune homme regrettait ses pensées, parce qu’il aimait d’ores et déjà cet enfant. Il s’en voulait de l’avoir détester et il espérait bien se rattraper, tenter d’être le meilleur père possible. Sans pour autant avoir réellement le rôle de père. Bref, c’était compliqué, mais rien ne changerait le fait qu’ils formaient une famille. « Tu préfèrerais une fille ou un garçon ? »

Ça lui faisait du bien de se projeter, enfin. Il s’en était empêché jusqu’à présent, parce qu’il avait d’autres choses à gérer. Mais maintenant, il se sentait plus libre et par conséquence, plus aptes à savourer cette prochaine arrivée.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 1443

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   Dim 3 Mar - 17:57


La veuve est l'avenir de l'homme.
O

mbeline afficha un sourire ravi quand son frère affirma qu'il avait hâte que leur enfant pointe le bout de son nez, qu'il puisse le voir et le prendre dans ses bras. Elle aurait difficilement pu être plus heureuse qu'en cet instant. Parce qu'en cet instant, tout était parfait. Ils avaient surmonté tous les obstacles qui s'étaient dressés face à eux, ils avaient fait front, ensemble, et maintenant, ils pouvaient complètement se réjouir de ce qui les attendait : la prochaine étape. Ombeline et Pellinore allaient être parent. Et au ton qu'il employait, à la façon dont il s'adressait à elle, Ombeline sentait bien, et sans l'ombre d'un doute, que Pellinore était déjà fou de son enfant avant même qu'il ne soit né. Dans son discours, elle cernait un amour sans précédent, et cet amour lui donnait des ailes. Elle avait déjà l'impression qu'ils avaient conquis le monde, qu'ils n'avaient plus à s'inquiéter de rien, et c'était pour elle un bonheur sans nom que de le constater.

Elle était là, dans les bras de l'homme qu'elle aimait, et ils pouvaient à présent se projeter sereinement dans l'avenir. Alors oui, tout ne serait pas simple, il y aurait des épreuves pour les cueillir au tournant, mais le plus dur était passé. Et un jour, trop lointain encore mais si proches en même temps, elle ferait à Pellinore le plus beau cadeau qu'elle ait jamais pu envisager de lui faire : elle lui ferait don de la vie, une vie plus précieuse que toutes celles qu'ils auraient été capable de supprimer pour permettre qu'elle naisse. Et ils seraient heureux, plus encore qu'ils ne l'étaient déjà maintenant.

La conversation qu'ils étaient en train d'avoir, Ombeline l'adorait, de tout son être, elle l'adorait. Tout ça, c'était du concret, à présent. Bien sûr, ça l'avait toujours été, mais ils avaient eu tant à faire, tellement de choses à gérer, qu'il leur avait été difficile de juste se réjouir, se satisfaire de l'instant présent et ne penser à rien d'autre.

-Je veux un fils,
répondit Ombeline sans l'ombre d'une hésitation pour répondre à Pellinore. Peut-être qu'elle se trompait totalement, d'ailleurs, mais en son fort intérieur, quand elle visualisait leur enfant, c'était un garçon. Ton portrait craché, ajouta-t-elle en souriant de plus belle.

Bien sûr, elle voulait aussi un garçon pour tout le prestige que ça leur apporterait et pour tout ce qu'ils pourraient lui réserver de destinée sublime. Ceci dit, s'il devait s'agir d'une fille, Ombeline resterait tout de même la plus heureuse des femmes. Car elle serait le fruit de leur amour, et c'était tout ce qui comptait.

-Et toi ?
demanda-t-elle, curieuse, en plongeant son regard dans celui de Pellinore.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La veuve est l'avenir de l'homme. [pv Pellinore <3333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.
» Prime et renom de l'homme au boomerang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Autice-