Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 L'ignorence protège un temps. (Mordred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
Arthur Pendragon
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 599

Message#Sujet: L'ignorence protège un temps. (Mordred)   Sam 10 Nov - 16:34

Quand on était souverain d’un royaume, on pouvait clairement se dire que les jours se suivaient et ne se ressemblaient pas, et pourtant… il y avait quand même quelques similitudes à longueur de temps. Arthur aimait ce qu’il faisait, il ne pouvait pas le nier, il aimait la place de souverain qu’il avait, mais il ne pouvait non plus cacher le fait que par instant c’était un peu pesant quand même. Non pas complètement juste… eh bien, il était à longueur de temps sollicité pour un tas de chose et qu’il aimerait bien parfois pouvoir souffler un peu. Le simple fait de pouvoir passer un peu de temps en compagnie de sa femme et de seulement sa femme, ça ne serait pas une mauvaise chose, bien a contraire. Mais bon, l’homme devait faire ce qu’il avait à faire, tout simplement et il le faisait.

Il y avait tout de même certaine chose que l’homme appréciait un peu plus que d’autres, comme les réunions avec les chevaliers de la table ronde. Mine de rien, c’était toujours très agréable de pouvoir échanger avec ses chevaliers, de parler de leurs quêtes et de la manière dont ils avançaient sur la recherche du Saint Graal. Même si… bon, d’accord, ils n’avançaient pas énormément non plus. Mais c’était quand même intéressant. Et maintenant qu’il avait passé beaucoup de temps dans la salle de la table ronde, Arthur décida de se rendre un peu aux terrains d’entrainement où se trouvait une partie des chevaliers. Et pas seulement, il y avait en plus les écuyers. Ce n’était pas étonnant, certains chevaliers étaient sur le point de s’en aller, de partir dans divers endroits du royaume, voir dans d’autres royaumes afin de partir en quête d’indice pour la sainte relique. Ils étaient donc sur le point de s’en aller et ce n’était pas pour rien que le souverain se retrouvait là où il se trouvait justement. Il prit la pine de discuter avec quelqu’un des chevaliers, encore une fois, espérant qu’ils allaient vraiment arriver à leur fin. Qu’ils allaient pouvoir bientôt avoir de réel indice sur la sainte relique, pour enfin réussir à mettre la main dessus. Mais pour ça, ils devaient donc attendre.

Et alors qu’ils venaient à peine de dire au revoir à l’un des chevaliers, il se retourna et tomba sur un visage qui ne lui disait rien, qu’il ne pensait pas avoir déjà croisé. Non pas que ça soit si étonnant que cela, après tout le souverain ne pouvait pas connaître tout le monde et encore moins tous les écuyers et il reconnaissait que ce jeune homme en était un.

« Tu es nouveau ? »
Demanda-t-il alors.

Ce qui n’était peut-être pas le cas, encore une fois Arthur ne pouvait pas connaître tout le monde et croiser tout le monde. Et il était bien loin de se douter de qui était la personne sous ses yeux justement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecuyer (peuple)
Mordred
Feat : Gaspard Ulliel

Messages : 62

Message#Sujet: Re: L'ignorence protège un temps. (Mordred)   Ven 23 Nov - 12:45

L'ignorance protège un temps
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Mordred s’adaptait petit à petit à la vie à Camelot. C’était différent de tout ce qu’il avait connu jusqu’alors, et quelque chose dans son esprit lui disait que c’est ici qu’il aurait dû grandir. Même s’il était un bâtard, son père était le roi. Ou si ce n’était pas ici, peut-être aurait-il dû grandir auprès de sa mère. Il n’avait eu ni l’un ni l’autre, et même s’il était reconnaissant envers Nabur de l’avoir élevé et éduqué, ça ne changeait au profond sentiment d’injustice qu’il ressentait en lui. Mais maintenant qu’il était ici, et qu’il connaissait la vérité sur ses origines, il lui était bien difficile de côtoyer Arthur Pendragon tout en gardant son calme. Oh, il ne le voyait pas tant que ça, ce pseudo roi, mais tout de même, et à chaque fois, Mordred devait faire appel à toute la maîtrise de soi dont il était pourvu.

Fort heureusement, il avait ses entraînements où il avait la possibilité de se défouler et de passer toute sa colère et sa rancune. Ça, il n’en manquait pas. Mais qui oserait l’en blâmer dans une telle situation ? Mais était-il le plus à plaindre ? Qu’en était-il de tous ces enfants, morts noyés pour rien ? Qu’en était-il de ces parents à qui on avait pris leurs nourrissons car ils n’étaient pas nés le bon jour ? Mordred ignorait si Arthur s’en fichait ou non, s’il avait conscience de ce que sa décision avait provoqué, mais Mordred éprouverait une pointe de satisfaction, s’il avait la certitude qu’il en faisait des insomnies, que ces enfants venaient hanter ses rêves. Il le mériterait, ce qu’il avait fait était impardonnable, et en plus de cela, il avait totalement manqué son coup, Mordred avait échappé à la mort, il avait grandi, et il se vengerait, et en même temps, il obtiendrait justice pour tous les autres enfants qui avaient vu leurs vies s’éteindre sans qu’elles puissent débuter. Même si pour le moment, Mordred ne pouvait pas faire autre chose qu’attendre. Il n’était pas encore prêt, et surtout, il n’avait pas de plan d’action. C’était difficile d’attendre comme ça, sans savoir comment les choses allaient se dérouler. Mais il était bien obligé, et puis il ne pouvait pas non plus y aller à l’aveuglette, ce serait bien trop risqué.

Mais ce n’était qu’une question de temps de toute manière, parce qu’à ses yuex, l’issue était inévitable. Arthur finirait par périr, mais Mordred tenait à ce qu’il sache pourquoi, qu’il sache qui il était et quelles erreurs il avait commises. Il était impatient de ce jour, vraiment. Alors qu’il relatait tout cela dans sa tête, il ne remarqua pas que le roi était tout juste devant lui, comme un signe peut-être ?

« Tu es nouveau ? »

C’était la première fois que Mordred allait s’adresser à lui. C’était une chose de le voir de loin, c’en était une autre de converser avec lui. Et mine de rien, cela lui faisait tout drôle de se dire qu’il était son père, et qu’il avait tenté de le tuer. Et qu’en ignorant tout cela, il s’adressait à lui de manière tout à fait normale.

« Oui, majesté. Je suis arrivé il y a à peine quelques semaines. Et c’est un véritable honneur pour moi. »

black pumpkin

_________________
Mordred
Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.  ▬  Simon Dussault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ignorence protège un temps. (Mordred)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-