-25%
Le deal à ne pas rater :
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro 6,78″ 5G + casque ...
599 € 799 €
Voir le deal

Partagez
 

 Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeMer 13 Mar - 13:31

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur.
Après son petit détour à Camelot et à Autice, sans que ça soit vraiment un grand plaisir, Edwin avait pu enfin reprendre la route pour Landuc. Il avait hâte de pouvoir retrouver ses terres, de pouvoir enfin rentrer, mais surtout de retrouver sa fille. L'homme n'était jamais serein quand il devait s'absenter en laissant Laudine seule chez eux, même si elle ne courrait techniquement aucun danger. Bon, le danger zéro n'existait pas bien sûr, mais elle avait des garde et leur château était quand même bien surveillé. D'ailleurs, le seigneur ne craignait pas vraiment la venue de menace armée, même si c'était une possibilité, ce qu'il craignait le plus c'était que cet Yvain de malheur décide de venir en son absence. Il n'avait aucune envie que cet homme vienne sur ses terres, qu'il s'approche de sa fille et la lui vole plus qu'il ne l'avait fait déjà. Il lui avait volé son cœur, il la faisait souffrir présentement, c'était déjà bien trop difficile à supporter pour Edwin. Alors oui, il avait hâte de rentrer chez lui, il avait envie de retrouver sa fille et de s'assurer que tout se passait bien, enfin aussi bien que cela puisse être possible.

Il arriva très tôt le matin, l'aube n'avait pas encore pointé le bout de son nez. L'homme aurait pu partir se reposer dans ses appartements, mais il le savait, il ne parviendrait pas à dormir correctement tant qu'il n'aurait pas vu sa fille. Et il était évident qu'il n'allait pas se rendre dans sa chambre maintenant. Alors le seigneur demanda aux domestiques de préparer le plus beau petit déjeuner possible, afin de fêter son retour. Ainsi, quand Laudine allait se lever, elle aurait l'occasion de manger à sa guise (ce qu'elle faisait de toute façon, c'était évident qu'ils ne mourraient pas de faim ici), mais surtout de fêter son retour. Edwin ne pouvait que croire que sa fille allait être heureuse de le retrouver quand même, même si ça ne faisait pas si longtemps que cela qu'il était parti non plus, quelques jours.

La table fut installé dans la salle de réception donc, c'était peut être un peu trop en soit… mais en fait, il n'y avait rien de trop pour sa fille. Ce n'était pas dit que les domestiques soient complètement enchantés de la demande de dernière minutes, mais en même temps Edwin n'en avait que faire. Ils étaient à son service après tout. Il s'assura que tout était prêt comme ses désirs avant que Laudine ne se réveil, puis on lui annonça qu'elle était réveillée. Edwin s'installa le temps que sa fille se préparer pour venir profiter de ce repas en sa compagnie, ne pouvant pas s'empêcher de se sentir un peu impatient de la voir enfin.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Dame de la Fontaine (noblesse)
Laudine de Landuc
Laudine de Landuc
Feat : Isolda Dychauk

Messages : 62

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeMar 26 Mar - 17:16

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Laudine était seule à Landuc. Son père avait été obligé de voyager pour régler quelques affaires, ce qui avait donc laissée Laudine seule, elle n’avait pas insisté auprès de son père pour l’accompagner cette fois-ci, n’ayant pas envie de voyager. Elle adorait son père, plus que tout, mais elle n’avait pas besoin de rester collée à lui, après tout, elle n’était plus une enfant. Elle avait même été mariée une première fois… Inutile de se remémorer tout cela. Laudine n’en gardait pas une très bonne expérience. Pas du mariage en question, son époux avait été très attentionné avec elle, et elle lui avait porté une réelle affection. Mais penser à son défunt époux, c’était penser à sa mort, et donc, penser à Yvain. Et elle n’avait guère envie de penser au chevalier. Parce qu’elle ne savait plus quoi penser de lui. Tout était flou et confus… elle l’aimait toujours, c’était une évidence, mais elle se demandait si c’était son cas à lui. Tout portait à croire qu’il l’avait oubliée, ou bien qu’il n’était plus intéressé. Peut-être même qu’il ne l’avait jamais été, et qu’il s’était montré fourbe et lâche. Tout était très confus dans son esprit.

Quoiqu’il en soit, elle n’avait pas d’autre choix que d’attendre, et de vivre sa vie de toute manière. Peut-être que son père allait lui trouver un nouvel époux, après tout, il avait déjà tenté de la marier à Pellinore d’Autice, bien que ces fiançailles aient été annulées après la mort du père de son fiancé… elle n’était pas vexée que ce dernier n’ait pas souhaité poursuivre les noces, elle n’en avait pas plus envie que lui de toute manière. Quoiqu’il en soit, elle n’était pas à l’abri de nouvelles fiançailles, elle le savait, et elle le redoutait. Un nouveau mariage, ce serait renoncer définitivement à Yvain, et au fond, ce n’était pas ce qu’elle voulait. Même si tout espoir était peut-être vain aujourd’hui, elle aimait le fait qu’il y en ait toujours un, même infime, pour que le chevalier vienne un jour demander officiellement sa main. Elle espérait que ce jour vienne, vraiment.

En tout cas, la jeune femme fut surprise quand à son réveil, les domestiques l’informèrent que son père était rentré et qu’il l’attendait. Mais agréablement surprise, elle était vraiment contente que son père soit de retour, et ce dernier lui avait manqué. Elle n’avait plus que lui à présent, et elle entretenait de très bons rapports avec son père, même s’ils n’étaient pas toujours d’accord. Elle se prépara rapidement, juste ce qu’il fallait, avant de rejoindre son père dans la grande salle, un sourire peint sur les lèvres de le revoir. Elle ne put d’ailleurs s’empêcher de se réfugier dans ses bras pour l’enlacer.

« Je suis très heureuse de votre retour père. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeSam 22 Juin - 11:07

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur.
Quand Laudine arriva dans la même pièce que lui, Edwin ne se retint pas d’afficher un large sourire. Dès qu’il pouvait poser son regard sur Laudine, l’homme se sentait de toute façon comblé de bonheur. Il n’avait aucune raison de ne pas être heureux, dans tous les cas, sa fille était la prunelle de sa vie, son joyau. La jeune femme s’approcha de lui, un sourire à ses lèvres également, et vint se serrer dans ses bras, ce qui eut forcément le don de combler encore une fois l’homme. Il était si heureux de pouvoir retrouver sa fille. Il la serra un peu plus contre elle, l’enlaçant et profitant de son contact. Elle lui manquait dès qu’ils ne se trouvaient pas ensemble, il n’avait même pas besoin de s’en cacher.

La jeune femme lui affirma qu’elle était très heureuse de son retour. Forcément, ça faisait plaisir à Edwin d’entendre sa fille affirmer qu’elle était heureuse de le revoir, il se faisait du souci dès qu’ils n’étaient pas ensemble, dès qu’il ne pouvait pas s’assurer qu’elle allait bien. Et donc, en la retrouvant, il ne pouvait qu’être heureux de constater qu’elle semblait aller bien. Même s’il ne serait pleinement soulagé qu’à l’instant où elle le lui confirmerait.

« Je suis heureux aussi. » Répondit-il, sans perdre son sourire, avant de tout de même briser cette étreinte. Oh l’homme pourrait très bien garder sa fille dans ses bras tout le temps, mais en même temps il fallait bien qu’ils mangent. « Installe-toi. » L’invita-t-il, en lui désignant la table. Après tout, il était largement temps de petit déjeuner, alors ils allaient se sustenter. « Dis-moi comment tu vas ? »

Quand il partait, c’était son souci, Edwin n’appréciait pas de ne pas savoir comment allait sa fille, ce qu’elle faisait, comment elle se portait tout simplement. Forcément, l’homme avait conscience qu’il ne pouvait pas être constamment sur le dos de la jeune femme non plus et ce n’était pas quelque chose qu’il cherchait à faire (même si clairement, il était évident qu’il était bien trop protecteur), mais en même temps il ne pouvait quand même pas s’empêcher de se poser un tas de question.

Alors quand il ne se trouvait pas là, Edwin avait envie que Laudine lui raconte ce qui avait pu arriver, comment elle allait, ce qu’elle avait fait. Bref, il avait forcément envie de tout savoir, il ne pouvait pas s’empêcher de la questionner.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Dame de la Fontaine (noblesse)
Laudine de Landuc
Laudine de Landuc
Feat : Isolda Dychauk

Messages : 62

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeDim 4 Aoû - 11:59

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Laudine avait toujours eu une relation très fusionnelle avec son père. Cela provenait sûrement du fait qu’elle n’avait jamais connu de lui, sa mère étant morte en couche, mais il y avait toujours cette sorte de connexion entre eux. Ils avaient toujours été très proches, et elle n’avait pas envie que les choses changent. Même si elle n’était plus une enfant, et qu’elle avait déjà été mariée une première fois, elle estimait qu’elle avait toujours besoin de son père. Et une part d’elle voulait qu’il ait besoin d’elle. Si elle partait, son père serait seul, et elle n’avait pas envie que cela arrive. Il y avait la possibilité qu’il se marie à nouveau, mais Laudine n’envisageait pas cela comme une option. Elle ne voyait pas du tout son père avec une femme.

Pour le moment, Laudine était toujours avec son père donc tout allait bien. Elle ne doutait cependant pas, qu’il allait lui trouver rapidement un nouvel époux. Cela n’avait pas été concluant avec Pellinore d’Autice, mais elle savait qu’il devait probablement être à nouveau à la recherche d’un gendre. Laudine savait qu’elle n’y couperait pas, ni ne lui accorderait d’épouser Yvain, si ce dernier le voulait toujours ce dont elle était d’être sûre, mais ce n’est pas pour autant qu’elle sautait de joie à l’idée de se marier à nouveau avec un homme qu’elle ne connaissait pas.

« Je suis heureux aussi. Installe-toi. »

Elle sourit légèrement avant de s’assoir. Elle avait vraiment trouvé le temps long en l’absence de son père. Ce n’était pas la première fois qu’il devait s’absenter, mais elle avait toujours le même sentiment de solitude. Même leur demeure, elle était silencieuse et calme, quand il n’était pas là, pourtant elle était loin d’être vide, avec tout le personnel qu’il y avait, mais ce n’était pas pareil, loin de là.

« Dis-moi comment tu vas ? »

Laudine ne savait pas vraiment quoi lui dire. Elle savait qu’elle pouvait plus ou moins parler de tout avec son père, mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas parler d’Yvain, à moins que cela ne parte en dispute, ce qu’elle ne voulait pas. Laudine était malheureuse à cause de sa relation, ou non-relation plutôt, avec Yvain, et si jamais elle le disait à son père, cela ne ferait qu’accroître la haine qu’il avait à l’encontre du chevalier, il valait mieux qu’elle taise tout ceci, et se concentre sur le reste. Même s’il n’y en avait pas vraiment.

« Je vais bien, je me sentais un peu seule sans vous, mais tout va bien depuis que vous êtes rentré. Il ne s’est rien passé ici en votre absence qui mérite que vous y prêtiez attention, racontez-moi plutôt votre voyage, tout s’est déroulé comme vous le vouliez ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeMer 27 Nov - 18:41

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur.
Laudine lui avait manqué, évidemment, alors Edwin était heureux de pouvoir passer un peu de temps à ses côtés. Il avait envie de s’assurer que la jeune femme allait bien, qu’elle se portait bien. Maintenant qu’il était de retour, il avait quand même envie de passer du temps avec sa fille, quand bien même ses obligations allaient forcément le rattraper. Mais puisqu’ils pouvaient passer un peu de temps ensemble, autant qu’ils en profitent tout simplement. Laudine lui apprit qu’elle se portait bien, même si elle précisa qu’elle se sentait un peu seule sans lui. Edwin sentit son cœur se serrer en entendant ces mots même s’il avait bien conscience qu’il n’y était pour rien non plus. Malheureusement, le seigneur avait des choses à faire et parfois, il devait quitter sa demeure… donc forcément, il ne pouvait pas être constamment en compagnie de sa fille. Même si ce n’était pas quelque chose qui lui plaisait, il n’avait pas le choix malheureusement.

Laudine précisa en prime que rien d’important ne s’était passé ici pendant son absence. Bon, ce n’était pas vraiment ce que Edwin attendait qu’elle lui parle non plus, mais il appréciait quand même de l’entendre le lui dire. Forcément, ça devait contribuer. S’il était arrivé quelque chose de mal pendant son absence, ça voudrait dire que sa fille avait eu des soucis, donc c’était agréable d’entendre qu’il ne s’était rien passé. Et surtout… eh bien, tout simplement, Edwin se disait que donc Yvain de Gorre n’avait pas dû oser venir dans les parages. Tant mieux donc.

« Je suis heureux que tout aille bien. » Répondit-il de prime abord, parce que c’était vraiment le cas. Tant que sa fille allait bien, ça allait bien aller donc. Le monde pouvait clairement s’effondrer, tant que Laudine allait bien, Edwin allait bien aller. « Ce n’était pas des plus passionnants malheureusement, je n’ai pas pu passer beaucoup de temps à Camelot. » Le seigneur était parti un petit temps quand même, mais en même temps il y avait le temps de trajet pour s’y rendre. « Camelot a été attaqué par un dragon il y a peu. » Reprit-il, parce que techniquement il n’avait rien à cacher à sa famille. « Il faudra qu’on se renseigne pour savoir si des personnes l’ont croisé ici. »

Ce n’était pas vraiment une bonne nouvelle, mais Edwin savait que les chevaliers de la table ronde était sur le coup, qu’ils étaient prévenus et qu’ils allaient sans doute tout faire dans le but d’arrêter ce dragon. Le seigneur leur faisait confiance, comme il faisait confiance au roi Arthur. Et en prime, si Yvain de Gorre avait l’intention de partir à la chasse aux dragons et décidait de mourir dans cette quête, il lui en serait encore plus reconnaissant.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Dame de la Fontaine (noblesse)
Laudine de Landuc
Laudine de Landuc
Feat : Isolda Dychauk

Messages : 62

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeJeu 16 Jan - 20:04

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Laudine n’avait pas grand-chose à dire à son père. Même s’il savait qu’il trouverait un rien intéressant, du moment que cela la concernait, elle préférait ne pas monopoliser l’attention s’il n’y en avait pas matière. D’autant plus qu’elle, était restée ici, à Landuc, alors elle trouvait cela justifié que ce soit plutôt à lui de raconter son périple. Elle aussi, avait tendance à trouver tout intéressant lorsqu’il s’agissait de son père. Il avait une place plus que capitale, dans sa vie, et dans son cœur, et elle ne se lassait jamais de ses histoires, même si d’autres pourraient les trouver ennuyantes, ce n’était pas son cas. La jeune femme n’avait jamais connu que son père, sa mère étant morte en couche, alors elle avait vécu avec ce dernier exclusivement, et il avait dû jouer le rôle de père, et de mère. Ils avaient finalement construit une relation très exclusive tous les deux, et elle n’en était pas malheureuse, au contraire. Elle était très fière, et heureuse de pouvoir partager une telle relation avec son père. Et elle voulait que cela ne se détériore jamais.

Il n’y avait cependant pas de raison que ce soit le cas. Même s’ils avaient tout de même un seul et unique sujet de discorde, mais pas des moindres, Laudine ne pensait pas que cela puisse vraiment les séparer. En tout cas, elle ne laisserait pas les choses allaient jusque-là. Et puis, à quoi bon se mettre en colère alors qu’Yvain jouait les morts auprès d’elle ? A rien, autant qu’elle n’en parle pas, cela lui causait bien trop de peine, rien que d’y penser.

« Je suis heureux que tout aille bien. Ce n’était pas des plus passionnants malheureusement, je n’ai pas pu passer beaucoup de temps à Camelot. »

Laudine l’écouta tout en mangeant, restant attentive à ce qu’il lui disait. Même s’il n’avait pas passé beaucoup de temps à Camelot, la jeune femme espérait tout de même qu’il n’avait pas trop été sollicité, et qu’il avait eu le temps de se reposer. Elle savait que son père était un homme important, et qu’il avait de nombreuses obligations, mais tout de même, elle n’avait aucune envie qu’on l’exploite de trop.

« Camelot a été attaqué par un dragon il y a peu. Il faudra qu’on se renseigne pour savoir si des personnes l’ont croisé ici. »

Laudine était troublée parce que lui contait son père. Le fait qu’un dragon sévisse dans le royaume n’était en rien rassurant. Par chance, elle n’en avait guère entendu parler, mais elle ne s’était pas beaucoup éloignée de leur demeure. En tout cas, elle espérait que ce dragon serait rapidement maîtrisé, et qu’il ne s’approcherait pas de Landuc. Ce n’était pas banale comme nouvelle, c’était le moins qu’on puisse dire, mais la magie restait présente dans le royaume, et il fallait faire avec.

« Un dragon dîtes-vous ? J’espère que personne n’a été blessé… ou pire. Et je suis encore plus heureuse que vous n’ayez pas croisé sa route. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeMer 20 Mai - 17:13

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur.
Edwin ne fut pas spécialement surpris de la surprise de sa fille, parce qu’effectivement, ils n’entendaient pas parler de dragon tous les quatre matins. Cela faisait des années qu’aucun dragon n’avait été vu, en fait Edwin n’avait jamais eu l’occasion d’en voir de son existence. Mais visiblement, il y avait ce dragon qui se trouvait près de Camelot, même si le roi avait apparemment les choses en main. En tout cas, le seigneur de Landuc faisait entièrement confiance à Arthur Pendragon pour régler le souci. Cela dit, il était évident que Edwin se devait quand même de s’assurer que ce dragon ne s’était pas approché de ses terres, afin de tenir éventuellement le roi informé de la situation, mais également bien sûr de pouvoir protéger les habitants de ses Terres. Laudine lui affirma tout de suite qu’elle espérait que personne n’avait été blessé ou pire, il reconnaissait là la bonté de sa fille. Bon, Edwin n’était dans tous les cas, pas du tout objectif quand il était question de Laudine, mais on ne lui demandait pas réellement de l’être non plus. Il n’avait aucune envie de l’être.

« Il est semble-t-il loin de Camelot maintenant. »
Dit-il dans le but de rassurer sa fille, même si évidemment ça ne voulait pas dire que le dragon n’était pas sur leurs Terres. Justement, puisqu’il ne semblait plus se trouver à Camelot, c’était fort possible qu’il ne soit pas si loin que ça d’eux. En tout cas, Edwin aussi de son côté était bien heureux de ne pas avoir croisé ce dragon, il n’était évidemment pas de taille. Même si le seigneur avait fait ses classes, qu’il s’entrainait encore régulièrement, il n’était pas le plus doué quand il était question de combattre non plus. Sinon, il aurait eu sa place chez les chevaliers de la table ronde et ce n’était évidemment pas un rôle qu’il avait eu envie de jouer. « C’est le roi en personne qui a eu à faire à la créature, il s’en ait sorti indemne heureusement. » L’homme marqua une pause avant de reprendre. « Je pense que tout ira bien, nous pouvons faire confiance à Arthur Pendragon. Mais il nous faudra tout de même rester sur nos gardes. »

Il incluait évidemment Laudine dans tout cela, elle était son héritière après tout, ces terres lui appartenaient tout autant à elle qu’à lui. À sa mort, il lui léguera tout et elle devra s’assurer de prospérer Landuc. Bien sûr, pour cela il comptait bien qu’elle soit épaulé par quelqu’un de fiable, une personne qui ne ressemblait évidemment pas à Yvain de Gorre donc.

« Tu n’as reçu aucune visite en mon absence ? » Demanda-t-il finalement, tout en continuant de manger.

Elle lui avait dit qu’il ne s’était rien passé qui méritait son attention, mais Edwin ne pouvait pas s’empêcher de poser la question. Il craignait beaucoup trop que ce chevalier soit encore en train de tourner autour de sa fille.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Dame de la Fontaine (noblesse)
Laudine de Landuc
Laudine de Landuc
Feat : Isolda Dychauk

Messages : 62

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeMar 11 Aoû - 21:53

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Laudine n’était pas rassurée de savoir qu’un dragon se baladait dans le Royaume, et qu’il avait quelque peu attaqué le roi et les chevaliers. Elle était soulagée qu’Yvain n’avait pas fait parti de cette expédition, et donc qu’il n’avait pas été blessé. Ainsi que son père, évidemment. Elle n’avait aucune envie qu’il arrive quoique ce soit à ces deux hommes, qui étaient tout pour elle. Mais son père était rentré, sain et sauf, alors c’était déjà ça. Mais Yvain… Yvain était toujours au-devant du danger, à cause de son statut de chevalier, et en plus, il était loin, alors elle ne pouvait pas s’assurer qu’il allait bien. Elle le savait courageux, et téméraire, mais elle s’inquiétait tout de même. Mais elle ne pouvait pas faire part de ses inquiétudes à son père, pas au sujet d’Yvain, cela le mettrait en colère.

« Il est semble-t-il loin de Camelot maintenant. C’est le roi en personne qui a eu à faire à la créature, il s’en ait sorti indemne heureusement. Je pense que tout ira bien, nous pouvons faire confiance à Arthur Pendragon. Mais il nous faudra tout de même rester sur nos gardes. »

C’était rassurant. S’il était loin de Camelot, il était aussi loin d’Yvain, à condition que le dragon ne soit pas proche de Gorre. Mais elle faisait confiance à son père, et aussi au roi. Ils sauraient se débarrasser de ce dragon, pour protéger la population. En tout cas, elle était vraiment heureuse que son père soit rentré. Elle allait pouvoir passer du temps avec lui, et ce n’était pas plus mal. Et peut-être… lui parler d’Yvain. C’était un terrain glissant mais… il fallait bien qu’elle l’aborde si elle voulait avoir une chance de se marier avec lui un jour.

« Tu n’as reçu aucune visite en mon absence ? »

Laudine ne répondit pas tout de suite. Elle ne savait pas si elle devait lui dire la vérité ou non. Elle savait que son père serait furieux. Mais elle avait promis à Yvain de lui en parler, même si elle avait peu de chances de convaincre son père. Elle le savait, Edwin détestait Yvain, et il ne lui accorderait jamais sa main. Mais pourtant, elle n’avait pas envie de vivre sans Yvain, et elle ne pouvait pas vivre avec Yvain sans avoir son père. C’était le même cercle vicieux et infini. Tant que les deux hommes ne se seraient pas réconciliés, il n’y aurait pas d’issu possible. Et elle savait bien que la réconciliation n’était pas pour le lendemain.

« Eh bien… en fait si. Le chevalier Yvain est passé. »

Elle savait que cela n’allait pas plaire à son père, et elle n’avait aucune envie de se disputer avec lui, mais elle voulait au moins être honnête avec lui.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeSam 6 Fév - 9:17

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur.
Edwin avait toute confiance en sa fille, en ce qu’elle lui disait. Il n’imaginait pas une seule seconde qu’elle puisse décider de lui mentir, et elle ne ferait jamais rien à son encontre. Il ne lui demandait donc pas si elle avait eu de la visite parce qu’il manquait de confiance en sa fille, mais plus parce qu’il craignait pour elle. Elle lui avait bien dit qu’il n’y avait rien eu de particulier. Alors, en soit, il n’avait pas forcément besoin de lui demander si elle avait eu de la visite, elle lui en aurait parlé si ça avait été le cas… mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir un mauvais pressentiment. C’était idiot, mais il craignait beaucoup trop que ce chevalier de malheur décidé de tourner la tête de sa fille (en plus de lui avait fait tourner le cœur, ce qui l’agaçait particulièrement d’ailleurs), que ce dernier s’immisce et tente de dépasser son autorité. Ce qu’il faisait très clairement, sans que Edwin ne soit encore au courant.

Mais ça allait venir. Parce que Laudine reprit la parole. L’homme avait craint cette réponse, il l’avait redouté très clairement, mais il avait vraiment cru qu’il ne l’entendrait pas. Et pourtant, Laudine lui affirma qu’elle avait bel et bien eu de la visite, que le chevalier Yvain était passé. Edwin sentit son sang ne faire qu’un tour, en entendant les propos de sa fille. Sa mâchoire se contracta et il posa de manière plutôt brusque ses couverts sur la table. Edwin ne prononça pas tout de suite quelque chose, se contentant de relever les yeux vers sa fille. C’était évidemment la dernière réponse qu’il avait eu envie de recevoir, mais malheureusement il avait fallu que ça soit celle qu’il recevait.

« Il a osé remettre les pieds ici ? » Demanda-t-il d’abord, n’attendant pas de réponse de sa vie. C’était bien plus une réflexion qu’il se faisait à lui-même. Sa voix était encore posée, mais elle ne manquait pas d’être sèche comme à chaque fois qu’il pensait à ce chevalier de malheur. Il marqua une pause, avant de finalement reprendre en s’adressant réellement à sa fille cette fois-ci. « Je suppose que vous avez réussi aisément à le renvoyer d’où il venait. »

Ou pas… et justement, l’homme craignait bien trop que ça ne soit pas le cas. Mais à ses yeux, Laudine devait le renvoyer, devait lui faire comprendre qu’il n’avait pas sa place ici, qu’il ne devait pas l’approcher. Si seulement ça pouvait être si facile que cela… mais au final, Edwin se doutait que trop bien de ce qui avait dû arriver. Il savait que Laudine aimé cet homme, ce qui l’agaçait encore plus, parce qu’il savait aussi quelle souffrait de son absence. Mais lui, en même temps, n’avait aucune envie qu’il ne soit pas absent.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Dame de la Fontaine (noblesse)
Laudine de Landuc
Laudine de Landuc
Feat : Isolda Dychauk

Messages : 62

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeJeu 20 Mai - 12:24

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Laudine se doutait que les choses allaient se dégrader. C’était toujours le cas lorsque Yvain était un sujet abordé. L’issue ne changeait pas, puisqu’aucun ne changeait d’avis sur la question. Edwin avait décidé de ne laisser aucune chance au jeune homme, et Laudine ne savait pas vraiment ce qu’elle était capable de faire pour tenter d’inverser la tendance. Elle aimerait que son père se montrer plus mesurer, et qu’il accepte, ou déjà entende de revoir sa position concernant le chevalier. Elle voulait bien comprendre son point de vue, mais elle trouvait tout de même ses réactions quelque peu démesurées. Oui, Yvain avait tué son époux, mais elle ne voyait pas en quoi son père s’en trouvait autant touché. Il n’avait jamais été particulièrement proche d’Esclador. Et puis, c’était Laudine que cela regardait avant toute autre personne.

Laudine tentait toujours de ne pas aborder le sujet avec son père, parce qu’elle ne voulait pas se fâcher avec ce dernier, et qu’ils n’avaient pas besoin de querelles. Mais elle savait bien qu’en se contentant de jouer les arbitres entre les deux hommes, les choses ne pourraient pas avancer. Elle n’avait aucune envie de confronter son père, mais elle savait bien qu’elle n’avait plus le choix. Et elle l’avait promis à Yvain, de tenter de parler à son géniteur. Elle n’avait pas beaucoup d’espoir en ses chances de succès, mais elle pouvait au moins faire l’essai. Elle savait très bien qu’Edwin allait s refermer, et peut-être même s’énerver, elle n’avait aucune envie que cela se produise, malheureusement, quand il était question d’Yvain, la conversation n’était jamais douce et agréable. D’ailleurs, sa réaction ne fit que confirmer cette affirmation.

« Il a osé remettre les pieds ici ? Je suppose que vous avez réussi aisément à le renvoyer d’où il venait. »

Son père supposait bien mal, et Laudine s’en sentait davantage embarrassée. Elle n’avait pas envie de le décevoir, évidemment, mais elle ne se voyait pas lui mentir effrontément. De plus qu’elle avait envie de plaider la cause du jeune homme auprès de son père, alors elle devait se montrer honnête. Elle savait que c’était probablement couru d’avance, mais elle ne perdrait rien en tentant. Du moins, elle espérait ne rien perdre. Elle baissa les yeux, n’osant pas affronter le regard de son père, parce qu’elle savait pertinemment ce qu’elle y trouverait sans doute. A la place, elle observa son assiette, tout en tentant de trouver les bons mots pour ne pas énerver son père plus qu’il ne semblait l’être en cet instant.

« Eh bien… pas tout à fait. En tout première chose, j’ai voulu le renvoyer mais, j’ai finalement décidé de l’entendre. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeVen 3 Juin - 12:19

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur.
Alors que Edwin mentionnait le fait que sa fille avait forcément renvoyé le chevalier Yvain de Gorre d’où il venait, au fond l’homme craignait surtout que ça ne soit pas le cas. Et c’était bien pour cela qu’il mentionnait cette affirmation. A ses yeux, Laudine n’avait pas d’autres façons d’agir en présence de cet homme, elle se devait de le renvoyer d’où il venait. Mais ce qu’il pensait que sa fille devait faire et ce qu’elle faisait vraiment n’était peut-être pas compatible, alors il craignait sincèrement la réponse de Laudine.

Il n’avait même pas vraiment besoin qu’elle réponde pour savoir que sa réponse n’allait pas lui plaire. La jeune femme baissa ses yeux vers son assiette. Si elle avait réellement renvoyé Yvain de Gorre d’où il venait, elle lui aurait répondu que c’était le cas, en le regardant dans les yeux. Mais de ce qu’il comprenait, elle était en train de fuir son regard donc… ça ne lui disait rien qui vaille. Il avait raison de se méfier, puisque quand Laudine reprit la parole, ce fut pour lui avouer que ce n’était pas ce qu’elle avait fait.

Edwin écouta sa fille parler, serrant des dents. Il n’avait aucune envie de s’énerver contre Laudine, même si en cet instant précis il ne pouvait pas nier être particulièrement déçu d’elle. Elle lui affirma avoir eu envie de le renvoyer, mais elle avait finalement décidé de l’entendre. De l’entendre ? Réellement ? Avait-il sincèrement quelque chose d’intéressant à raconter ? À ses yeux ce n’était pas le cas, mais Edwin n’avait vraiment pas envie de disputer avec sa fille, alors il allait prendre sur lui, tant qu’il en était capable.

« Et… Qu’avait-il à dire qui puisse être entendu ? »
Demanda-t-il sombrement.

Laudine lui apprenait avoir décidé de l’entendre, c’était une chose. Maintenant, Edwin avait surtout envie de savoir ce que ce chevalier de malheur avait bien pu dire à sa fille. Il espérait qu’elle ne s’était pas faite avoir par de belles paroles de ce jeune homme, mais le simple fait qu’elle ait accepté de l’entendre ne lui disait définitivement rien qui vaille. Cela dit, il se devait d’attendre qu’elle lui en dise plus pour se faire une vraie idée de la situation.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Dame de la Fontaine (noblesse)
Laudine de Landuc
Laudine de Landuc
Feat : Isolda Dychauk

Messages : 62

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitimeSam 3 Sep - 22:40

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Laudine sentait bien qu’elle s’engageait sur un terrain glissant. Et elle n’avait pas besoin de le regarder pour savoir qu’il était énervé. Et elle n’aimait vraiment pas cela, en même temps, elle ne se voyait pas lui mentir effrontément. Elle ne l’avait jamais, et s’ils avaient réussi à construire cette relation de confiance, c’était bien parce qu’ils s’étaient toujours tout dit. Et puis, Laudine se disait que s’ils ne parlaient jamais d’Yvain, la situation ne risquait pas de se débloquer, et Laudine commençait à être lasse de cette situation qui n’avait rien de clair, et d’officiel.

Elle n’avait pas pour projet de se disputer avec son père, mais elle savait à quel point il pouvait se montrer têtu, et il avait fait son avis sur Yvain. Mais Laudine ne perdait pas espoir pour autant, parce que si elle le faisait, eh bien son histoire avec Yvain serait définitivement terminée, et ce n’était pas ce qu’elle voulait. Mais plus le temps passait, et plus elle avait le sentiment que ce qu’elle voulait relevait du miracle, mais bon, chaque chose en son temps, elle avait encore quelques explications à donner à son père.

« Et… Qu’avait-il à dire qui puisse être entendu ? »

Même si Laudine avait toujours été honnête avec son père, elle jugeait qu’elle avait tout de même le droit à son jardin secret, et que certains points de sa conversation avec Yvain ne devaient pas être divulgués. Ni même le fait qu’il avait passé la nuit ici avant de repartir, évidemment. Elle savait que c’était quelque chose qui ne passerait absolument pas, et il n’avait pas besoin de le savoir. Si elle ne lui disait que la forme, ce serait bien suffisant, et ce ne serait pas un mensonge. Même si en toute honnêteté, elle savait bien que quoi qu’elle pourrait lui dire en cet instant précis, son père ne le prendrait pas bien, et trouverait probablement à redire. Le simple fait qu’elle ait accepté d’écouter Yvain était quelque chose qui l’énervait passablement, elle le savait, elle connaissait son père par cœur.

« Il m’a présenté ses excuses quant à son silence et son absence prolongés. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) Empty
Message#Sujet: Re: Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)   Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Avoir une fille, c'est trembler de peur qu'elle se maquille pour un menteur. (Laudine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP's de Laudine
» Quelle joie... (Méléagant)
» A fille charmante, père n'est jamais loin
» Aurais-tu peur de perdre ton précieux ? [pv Pellinore]
» Liens de Laudine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Landuc-