-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeVen 8 Mar - 23:03

Le devoir passe avant tout le reste.
Quand on était un grand seigneur d’une grande terre, il était parfois dans son obligation de convenir de présence à des moments clés. Autice et Landuc étaient de proches alliés depuis bien longtemps, depuis de nombreuses générations. Le père de Edwin et son père avant lui n’avaient jamais manqué d’avoir des rapports parfaitement cordiaux avec les seigneurs d’Autice. Edwin lui même avait été proche de l’homme qui gouverné autrefois ces terres, avant de mourir tragiquement en laissant cet endroit quelque peu... désolé, aux mains de ses deux enfants. Edwin ne pouvait pas affirmer que son « voisin » avait toujours gouverné de la bonne manière, sinon Autice ne souffrirait pas à ce point des ravages des saxons, mais en soit Edwin n’avait jamais eu rien à lui reprocher. Alors, oui s’il se passait quelque chose en Autice, il était de son devoir de s’y rendre, quand bien même ses relations avec les enfants de son ancien ami étaient beaucoup moins cordiales.

En soit, Edwin n’avait rien de spécifique contre ces jumeaux. Disons qu’à la base, le mariage qui aurait dû unir leur deux famille était une bonne chose, une manière pour Laudine de s’en sortir après la disparition de son mari. Et si ce mariage avait bien eu lieu, Edwin n’aurait pas à la voir souffrir comme il la voyait souffrir, parce que ce chevalier ne s’était pas contenté de lui voler son époux, il lui avait également volé son cœur. Bon, en un sens, Edwin savait bien qu’un mariage n’aurait pas vraiment empêché sa fille de tomber sous les charmes de ce jeune homme (même s’il ne comprenait vraiment pas ce qu’elle pouvait lui trouver), cela dit ça aurait pu peut-être minimiser les effets. Alors, forcément, le seigneur de Landuc l’avait un peu en travers de la gorge, la manière dont les choses s’étaient passées. La façon dont ces jeunes personnes avaient décidé d’annuler leurs accords après la mort de leur père.

Enfin, malgré tout cela, Ombeline d’Autice venait de perdre son époux. Il était donc de convenance que l’homme se rende sur ces terres, dans le but de montrer sa compassion et son soutien. Comme l’avait sans doute fait moult et moult autres seigneurs avoisinants d’ailleurs, à n’en pas douter. Edwin ne pouvait pas se permettre de ne pas agir selon les convenances, alors il le faisait, même s’il avait laissé Laudine chez eux et que ce n’était pas forcément pour le rassurer. À chaque fois qu’il devait s’absenter sans sa fille, le seigneur ressentait une boule au ventre, de crainte qu’il puisse lui arriver quoi que ce soit. Quand bien même, il avait prévu ses gens qu’il était hors de question de laisser cet Yvain de Gorre l’approcher en son absence. Il venait d’arriver dans le château des seigneurs d’Autice, il se fit annoncer et on le conduit auprès de Ombeline.

« Ma Dame. » La salua-t-il, comme il se devait. « J’ai appris l’horrible nouvelle qui vous a touché, je viens vous présenter tous mon soutien dans cette épreuve. » Avait-elle aimé son mari ? Il avait entendu dire que Sir Gabet avait été fou amoureux de sa jeune épouse. La réciproque était vrai ? Il n’en savait rien et en soit, ça n’était pas important.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeVen 8 Mar - 23:26


Le devoir passe avant tout le reste.
D

epuis qu'Obéron était enfin décédé, Ombeline se sentait soulagée, enfin libre de mener sa vie comme elle l'entendait sans être entravée par la présence de ce vieux pervers qu'elle ne pouvait pas voir en peinture. Mais il y avait bien évidemment un revers à cette médaille, et au fond, la jeune femme n'était pas complètement libre et en avait parfaitement conscience. Oui, c'était un soulagement pour elle que de pouvoir à nouveau passer toutes ses nuits avec son frère, mais elle devait en parallèle supporter le défilé plus ou moins hypocrite des prétendus amis d'Autice qui venaient lui présenter à tour de rôle leurs condoléances. Forcément, Ombeline laissait faire en serrant les dents et en prenant de faux airs désespérés. C'était important, évidemment. Il fallait qu'elle se montre crédible et que personne ne puisse avoir le moindre doute. Il lui avait fallu du temps pour s'attirer la sympathie de tous ces seigneurs (car même si Pellinore faisait largement sa part du travail, ça avait toujours été elle qui gérait les relations publiques), ce n'était pas pour tout gâcher maintenant. Heureusement, elle savait jouer la comédie, alors elle n'avait pas trop de difficultés à supporter cette situation... En temps normal.

Mais certains cas étaient tout de même moins agréables que d'autres. En l'occurrence, Ombeline se serait largement épargné la visite de l'homme qui avait promis de venir la voir et que l'on venait de lui annoncer. Edwin de Landuc... Super... L'homme avait été un proche ami de son père... Il ne semblait pas être le même genre de raclure qu'avait pu être le géniteur des jumeaux d'Autice, mais elle n'éprouvait certainement pas, pour autant, d'affection pour cet homme, encore moins de considération. Et pour cause, si en temps normal, tout ce qui se référait de près ou de loin à son père lui inspirait d'office la plus grande aversion, c'était encore pire avec lui. Parce que cet homme leur avait fait l'affront de vouloir marier Pellinore à sa fille, Laudine. Evidemment, Ombeline, dès cet instant, l'avait haï de toutes ses forces. Si Pellinore était de loin le plus jaloux des deux, Ombeline n'était définitivement pas en reste dans de telles circonstances.

Elle ne savait pas comment elle aurait supporté une telle situation, mais dans tous les cas, ils n'avaient eu aucun besoin de le constater. La promesse de leurs fiançailles respectives avait décidé les jumeaux à se débarrasser de leur paternel de façon... disons radicale. Après ça, elle espérait ne plus jamais entendre parler de Landuc... mais ce n'était pas si simple.

Ce fut en s'armant de toute la fausse contrition dont elle était capable qu'Ombeline adressa un fin sourire peiné à son interlocuteur tout en posant une main sur son ventre qui ne savait plus entièrement dissimuler ce qu'il renfermait.

-Votre considération m'importe immensément,
mentit-elle. Je ne saurais trop vous remercier de votre visite. Vous avez fait bon voyage ? Je vais demander à nous faire préparer du thé.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeLun 27 Mai - 13:11

Le devoir passe avant tout le reste.
Si Edwin ne portait pas plus que cela Ombeline d’Autice dans son cœur, il n’avait rien contre elle précisément non plus. Forcément, la rancune qu’il ressentait vis-à-vis du fait que les fiançailles de Pellinore et de Laudine aient été annulé à la suite de la mort du père des jumeaux, il ne les détestait pas non plus. C’était donc normal – et dans tous les cas de son devoir en tant que seigneur – pour lui de présenter ses condoléances à la jeune femme. Il ne savait que trop bien ce que c’était que de perdre la personne avec qui on était marié, et il savait ce que c’était que de voir une jeune fille à peine mariée perdre son époux. Bon, l’époux de Ombeline n’était pas jeune de son côté, mais ce n’était dans tous les cas pas quelque chose qui regardait Edwin, la jeune femme faisait bien ce qu’elle voulait.

Edwin n’avait aucune raison de douter une seule seconde de la sincérité des paroles de Ombeline, alors qu’elle affirmait qu’elle ne saurait le remercier de sa visite. Cela dit, le seigneur n’était pas tombé de la dernière pluie non plus et il savait bien que les apparences comptaient énormément. La preuve, de son côté, même s’il présentait sincèrement ses condoléances à la jeune femme, il était venu en grande partie parce qu’il considérait que cela faisait parti de son devoir. Sinon, il n’aurait peut-être pas pris la peine de faire un si grand chemin. Il se doutait donc, qu’il y avait potentiellement un peu de rajout dans les paroles de son interlocutrice, ou tout simplement une tenue du à son rang.

« Je vous remercie. »
Lui dit-il quand elle affirma qu’elle allait demander à leur faire préparer du thé. Il y avait des choses qu’il pouvait potentiellement reproche aux seigneurs d’Autice, parce qu’il digérait encore mal le fait que Pellinore ait annulé son mariage avec Laudine, mais en même temps il devait quand même reconnaître qu’ils savaient parfaitement recevoir. Enfin… que Ombeline d’Autice savait parfaitement recevoir, Edwin ne dirait pas forcément la même chose concernant le frère de la jeune femme, mais en même temps on ne pouvait pas dire non plus qu’il n’avait pas souvent l’occasion d’avoir à faire à lui. D’ailleurs, ça lui convenait assez bien de ne pas le retrouver en cet instant précis, cela dit cette affaire ne le concernait pas non plus réellement au vu de la situation. « J’aurais aimé venir plus tôt, être présent lors de la cérémonie, mais mes obligations n’ont malheureusement pas pu me permettre de venir avant. »

Ce qui en soit n’était pas une si mauvaise chose, puisqu’il prenait quand même la peine de venir maintenant, qu’il réparait la situation en venant rendre visite directement à la jeune veuve. Qui ne méritait vraiment pas d’être veuve si jeune que cela, mais malheureusement on ne pouvait pas vraiment prévoir le destin. Cela dit, l’homme qu’elle avait perdu n’était pas si jeune que cela de son côté.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeLun 27 Mai - 18:15


Le devoir passe avant tout le reste.
O

mbeline afficha un sourire entendu quand son interlocuteur la remercia. Il n'avait aucun besoin de le faire tant ses propos et son comportement suintaient l'hypocrisie. Mais une hypocrisie toute maîtrisée, qui ne montrait jamais ses failles. Edwin de Landuc semblait goûter à son baratin, et c'était tant mieux comme ça, vraiment. En ce qui la concernait, elle était habituée à faire bonne figure et à prendre son mal en patience peu importe les circonstances, alors une fois de plus, une de moins, ça ne changeait pas grand-chose, dans tous les cas. Elle allait ronger son frein et attendre, voilà tout... et pendant ce temps, elle échangerait une discussion cordiale en se faisant passer pour la veuve éplorée qu'elle n'était absolument pas. La routine, somme toute... mais une routine qui ne s'éterniserait pas, espérait-elle, pour cette fois, car elle ne voulait certainement pas trop en endurer en l'occurrence.

-Je le comprends, soyez certain que je ne vous en tiens pas rigueur,
assura Ombeline du ton de la parfaite hôtesse quand son interlocuteur s'excusa de ne pas avoir pu assister aux funérailles de son défunt mari.

A dire vrai, Ombeline s'était accomodée à la perfection de l'absence de son interlocuteur, et elle aurait aimé que beaucoup d'autres se trouvent dans la même configuration et ne soient pas à même de venir assister à la cérémonie. Honnêtement, elle avait eu assez de conversation hypocrites à cette période là sans avoir besoin d'en ajouter une autre à la liste. Il n'avait pas été là, ça avait été tant mieux pour elle. Maintenant, il était là... tant pis pour elle. Disons que sans apprécier la situation en l'état, elle s'en accomodait, comme de beaucoup de choses au quotidien. Il lui suffisait de penser à Pellinore, aux sentiments qu'ils partageaient, à combien il était important pour elle, et ses doutes s'évanouissaient dès lors presqu'aussitôt. Même si cela ne faisait pas pour autant disparaître ses interlocuteurs-gêneurs.

-Vous êtes là à présent, et cela veut dire beaucoup pour moi,
ajouta-t-il sur le ton de la plus profonde sincérité, même si, bien évidemment, tout ceci n'était jamais qu'un mensonge, comme à peu près tout le reste. J'espère tout de même que les obligations qui vous ont retenues n'avaient rien de trop graves. Elle marqua une pause, dans le même temps, leur thé fut préparé et servi. Ombeline porta une première gorgée de boisson chaude avant de reprendre la parole. Je regrette que votre fille ne soit pas du voyage, ajouta-t-elle.

Ce qui était tout à fait hypocrite. Car bien au contraire, si elle devait se coltiner la présence du père, elle était ravie de ne pas avoir, de surcroit, à supporter celle de la fille. Un seul Landuc suffisait amplement, nul besoin d'en ajouter davantage, bien au contraire, même.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeMer 21 Aoû - 10:34

Le devoir passe avant tout le reste.
Edwin appréciait que Ombeline ne lui tienne pas rigueur de son absence aux funérailles de son époux, mais en même temps l’homme n’en doutait pas réellement. Enfin, elle aurait pu le lui reprocher, mais le seigneur savait bien que son homologue d’Autice avait parfaitement conscience de ce que les affaires devaient nous pousser à rater. Quand on avait des terres sous sa direction, on ne pouvait malheureusement pas toujours être libre de ses mouvements. Et même si Edwin avait eu envie de venir rendre hommage au mari parti bien trop tôt de cette jeune mariée, il n’en avait pas eu la possibilité. Cela dit, ils savaient toujours comment réparer les situations et c’était pour cette raison que l’homme se trouvait ici à présent. Ombeline ne lui en tenait pas rigueur donc, ce qui était une bonne chose.

Edwin afficha un fin sourire d’ailleurs quand la femme précisa qu’il se trouvait maintenant ici et que cela comptait pour elle. Évidemment, l’homme ne se rendait pas compte qu’elle lui mentait comme une arracheuse de dents et qu’elle ne pensait pas une seule seconde ce qu’elle était en train de lui dire, qu’elle se contentait simplement de jouer son rôle. Un rôle qu’elle incarnait à la perfection. Edwin se contenta de hocher de la tête quand la femme mentionna les obligations qui l’avaient retenues, affirmant qu’elle espérait qu’elles n’étaient pas trop grave. Sur le moment, ça l’avait évidemment retenue, mais en soit-ce n’était pas si grave que cela. Disons que ça n’avait pas eu trop de mauvaise conséquence.

« Je le regrette aussi. »
Répondit-il quand la femme sous ses yeux affirma regretter que sa fille n’ait pas fait le voyage avec lui, sans se douter qu’elle ne pensait pas un mot du tout de ce qu’elle était en train de lui dire. Mais Ombeline d’Autice savait parfaitement jouer la comédie pour que l’homme ne se doute pas une seule seconde de ce qu’elle pensait réellement. « Vos situations ne sont pas exactement les mêmes, mais vous avez malheureusement plus d’un point commun. » Parce qu’elles étaient veuves bien jeune et dans d’horrible circonstance. À croire que dans ce monde, il était difficile qu’un mariage puisse avoir réellement une issue longue et heureuse. « Je ne manquerais pas de lui dire que sa présence vous a manqué. »

Ce qui n’allait potentiellement pas changer grand-chose. Non pas que Laudine ne voyage jamais, mais dans tous les cas Edwin ne voyait pas réellement pour quelle raison elle viendrait à Autice, si elle n’était pas accompagnée de lui. Elle voyageait parfois seule – ce qui ne rassurait d’ailleurs jamais vraiment Edwin en réalité –, mais elle n’avait pas vraiment grand-chose à faire à Autice, contrairement aux fois où elle se rendait à Camelot. Mais encore une fois, c’était dans tous les cas le plus souvent en sa compagnie, parce que l’homme n’était jamais rassuré de la laisser seule. Surtout avec les événements qui avaient eu lieu.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeMer 21 Aoû - 10:47


Le devoir passe avant tout le reste.
O

mbeline croyait sans mal son interlocuteur quand ce dernier affirmait qu'il aurait voulu que sa fille soit du voyage. La jeune femme ne pouvait prétendre tout savoir de la famille de Landuc, mais elle avait bien deviné en revanche que le père et la fille partageaient un lien très fort, surtout depuis la mort de la mère. En ce qui la concernait, elle ne savait trouver leur relation touchante. Pour cause, la jeune femme considérait que toute figure paternelle un tant soit peu attentive au bonheur de son enfant avait tout intérêt à rester à l'écart de ce dernier. Il faut dire qu'elle prenait en exemple son propre père, et qu'il l'avait, disons... aimée un peu trop. Bien sûr, elle n'envisageait pas qu'une relation similaire se soit tissé entre Edwin de Landuc et sa chère Laudine (et heureusement, sans quoi elle se sentirait obligée d'intervenir, et elle avait bien mieux à faire de son temps, clariement)... mais dans tous les cas, l'homme était sans doute trop attaché à sa progéniture, ce qui devait lui causer grand tort puisque la progéniture en question était plus qu'en âge de se marier (de se remarier en l'occurrence)... et elle en savait quelque chose, malheureusement.

Elle se contenta de hocher la tête avec un léger sourire contrit quand l'homme se permit de comparer cette situation à celle de Laudine... il ne manquait certainement pas de culot. Enfin, elle était de mauvaise foi que de penser ainsi, mais elle ne voulait rien trouver de similaire à leurs deux histoires... Certes, elles étaient veuves avant l'âge, mais et alors ? Ombeline, au moins, avait décidé de son sort... mais ce n'était pas un débat qu'elle se permettrait d'avoir avec l'homme qui lui faisait face. Si ce dernier pouvait voir en elle un peu de la fille qu'il chérissait tant, cela ne pouvait que lui être bénéficiable.

-Je vous remercie,
répondit doucement Ombeline, qui n'en avait absolument rien à faire qu'il apprenne à Laudine ce qu'elle venait d'affirmer ou non. De toute façon, elle était prête à parier que cela ferait une belle jambe à Laudine également. Mais si ça lui faisait plaisir, après tout... Une fois encore, c'était son problème, dans tous les cas, et Ombeline ne choisissait de se sentir concernée que dans une très moyenne mesure. Je ne voudrais pas vous sembler indiscrète... mais accepteriez-vous de m'en dire plus sur les obligations qui vous ont retenu ? Je comprendrais que vous ne souhaitiez rien en dire, mais j'ai eu peu vent des affaires du royaume ces temps derniers, et je tiens à être au courant.

Et dans tous les cas, discuter éventuellement politique et affaires l'arrangeait bien plus que de s'épancher sur son prétendu sort de veuve factice, ça allait bien cinq minutes. Elle n'avait vraiment pas envie de s'ennuyer avec ça.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeMer 18 Déc - 16:29

Le devoir passe avant tout le reste.
Edwin se contenta d’adresser un sourire et un signe de la tête à la jeune femme sous ses yeux quand elle le remercia. La jeune femme n’avait pas vraiment de raison de le remercier, ce qu’il faisait c’était tout bonnement naturel. La politique du monde était quand même importante, il fallait avoir des relations importantes avec ses voisins, en plus qu’avec le souverain de Camelot évidemment. Le seigneur de Landuc se devait d’avoir une bonne relation avec la seigneure d’Autice. Ce qui n’était pas spécialement difficile pour lui, il devait bien le reconnaître, parce qu’il appréciait vraiment la jeune femme sous ses yeux et le fait qu’elle vienne de perdre son mari jouait un peu aussi sur ce qu’il pouvait bien ressentir. Parce que ça le touchait, même si ça ne le concernait pas complètement.

Cela dit, ressentit personnel ou non, dans tous les cas l’homme savait parfaitement qu’il était important qu’il ait une bonne relation avec ses « voisins. » Apparemment, la jeune femme avait en prime l’intention de parler un peu plus politique, plutôt que de mentionner encore la perte de son époux. Edwin comprenait, ou en tout cas il comprenait surtout le fait qu’elle ait envie de se tenir un peu au courant des histoires. Avec ce qu’elle avait vécu, le seigneur se doutait que ça n’avait pas été facile de tout suivre, même si la jeune femme n’était pas toute seule à la tête d’Autice. Cela dit, elle était peut-être la plus investie quand même.

« Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas du tout indiscrète. » Il n’allait pas le lui reprocher quand même, de lui demander de lui parler de la politique de ces derniers temps, afin d’être un peu au courant de ce qui arrivait ces derniers temps. « J’ai eu récemment un voyage à Camelot directement, avec d’autres seigneurs, pour nous entretenir au sujet d’un dragon qui sévit en ce moment. Je ne sais pas si vous en avez entendu parler. La situation semble un peu… préoccupante. » Ce n’était pas la pire des situations qu’ils avaient connus cela dit, parce qu’ils avaient quand même subit la guerre contre les saxons, et que ce n’était pas rien. « Le roi nous a affirmé que les chevaliers de la table ronde était sur le coup, mais il vaut mieux rester prudent. »

Autant dire que si on entendait parler d’un dragon dans les prochains temps, il fallait prendre des mesures. Edwin était prêt en tout cas, même si on ne pouvait pas vraiment dire que c’était évident de faire quelque chose contre les dragons. Il espérait sincèrement que les chevaliers de la table ronde allaient parvenir rapidement à le trouver et l’arrêter surtout. Ainsi, ça serait une chose en moins sur les événements qui pouvaient être dramatique pour leurs terres, sachant qu’ils se remettaient à peine de la guerre contre les saxons. Et certains avaient même plus de mal que d’autres à se relever.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeMer 18 Déc - 16:46


Le devoir passe avant tout le reste.
O

mbeline ne demandait qu'à en apprendre le plus possible sur ce qui se tramait en dehors du territoire d'Autice. Elle ne supportait pas l'idée de passer à côté d'une nouvelle primordiale. Les nouvelles leur arrivaient régulièrement des quatre coins du royaume, et les jumeaux d'Autice avaient par ailleurs quelques espions à leurs services qui savaient aussi les informer de ce qui ne se disait pas forcément, mais ce n'est pas pour autant qu'elle était à l'abri d'ignorer une chose ou l'autre, et dans ce cas, il était plus qu'important qu'elle corrige le tir. Elle ne savait pas si Edwin de Landuc aurait quoi que ce soit de significatif à lui apprendre, mais que ce soit le cas ou non, la jeune femme était bien décidée à ne rien laisser au hasard, et à ne rien lâcher. Et son interlocuteur s'autorisait à se montrer bavard avec elle, ce qui l'arrangeait bien. Même s'il allait peut-être sélectionner les informations qu'il lui donnerait, au moins acceptait-il de lui répondre, et elle l'écouta attentivement, sans l'interrompre ne serait-ce qu'un seul instant.

Il lui parla du dragon qui avait été aperçu dans les cieux de Camelot, et qui menaçait la population. Elle en avait entendu parler, oui, le roi lui-même aurait tenté de l'affronter et ne serait parvenu qu'à le blesser, l'affaiblissant certes mais ne lui permettant pas de le vaincre pour du bon. Nombre de chevaliers du royaume étaient, par conséquent, sur le qui-vive. La situation était effectivement alarmante, mais Ombeline, peut-être à tort, ne s'en inquiétait pas véritablement. Elle était convaincue que le dragon ne survolerait pas ses terres... Elle ne tenait pas cette conviction de grand-chose, et la déception l'attendait peut-être au tournant, mais la noble jeune femme ne voyait aucune forme d'intérêt à appréhender jour et nit un danger qui, s'il finissait par planer au-dessus d'elle (au sens propre) se révélerait inéluctable.

-J'ai eu vent de cette histoire, en effet. C'est alarmant, en effet, mais je suis convaincue que l'affaire sera rapidement réglée. J'ai ouïe dire que la créature était blessée, elle devrait être mise bientôt hors d'état de nuire, n'est-ce pas ?
Elle marqua une légère pause. Êtes-vous engagé dans une impitoyable chasse au dragon pour le roi ? Ou bien retournez-vous à bon port gérer les affaires de Landuc ?

Puisque ces affaires l'avaient conduit à Camelot et qu'il rentrait à présent chez lui, elle se demandait s'il restait impliqué ou non dans l'affaire, ou s'il l'avait été simplement le temps de son séjour, et retournait à présent à ses propres affaires. La gestion de tout un domaine (et d'une fille dans son cas) exigeait une assiduité certaine. Elle était curieuse effectivement, et sa curiosité n'était pas encore complètement étanchée.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeJeu 9 Avr - 14:53

Le devoir passe avant tout le reste.
Ombeline avait eu vent de cette histoire, ce qui n’étonnait pas réellement Edwin. Disons qu’un dragon, ce n’était pas tous les jours qu’on en entendait parler. À une époque c’était peut-être plus le cas, mais ce n’était clairement plus le cas aujourd’hui. En tout cas, Edwin n’avait pas pour habitude qu’on le mette en garde contre un dragon. Et ce dernier avait en prime disparu. Sans doute qu’il ne reviendrait jamais se frotter à Camelot, mais il semblait si proche de la cité, c’était normal que le roi Arthur prenne des mesures. Ombeline commenta le fait que c’était alarmant, mais qu’elle était convaincue que l’histoire allait rapidement se régler. Arthur Pendragon avait visiblement les choses en main, puisqu’il avait pris l’affaire au sérieux très rapidement. Et comme le souligna Ombeline d’Autice, le dragon était blessé d’après les informations parvenues. Par le roi lui-même d’ailleurs.

« Je n’ai pas l’intention de partir en chasse au dragon, je laisse cela aux personnes compétentes. » Edwin ne se considérait pas en effet réellement compétant quand il était question de chasser du dragon. Il avait fait ses classes comme tout bon seigneur, il avait eu une éducation aux armes dès sa plus tendre enfance, mais cela ne faisait pas de lui un chevalier pour autant. S’il l’avait désiré, il aurait pu s’entrainer plus ardemment encore afin de le devenir, mais ce n’était pas son cas. Il savait se battre dans la mesure du possible, il savait se défendre et défendre son royaume si besoin. Mais il n’était clairement pas apte à aller combattre une créature cracheuse de feu. « Je préfère retourner à mes affaires à Landuc, qui sont nombreuses. » Et en prime éviter de laisser sa fille trop longtemps seule, parce qu’il ne savait quel énergumène serait capable de venir pendant son absence. Enfin, il en connaissait un précisément qu’il n’avait aucune envie de voir venir chez eux. Il ne voulait donc pas abandonner Laudine trop longtemps, même s’il avait conscience aussi qu’il ne pouvait pas être tout le temps sur son dos. Cela dit, fille ou non, ses terres avaient besoin de lui, il fallait bien qu’il s’en préoccupe et c’était ce qu’il faisait. Il n’aimait donc pas s’absenter trop longtemps. Surtout si la rumeur du dragon se propageait dans toutes les contrées. « Il me faut rassurer mes gens, les paysans, leur prouver qu’ils pourront compter sur moi en cas… d’attaque de dragon. »

À choisir évidemment, Edwin préfèrerait que Landuc ne soit pas la cible d’une attaque de cette créature, mais ce n’était pas le genre de chose qu’il pouvait prévoir et surtout décider. Alors, Edwin se devait de se tenir prêt, de préparer d’ores et déjà des solutions en cas d’attaque. Par chance, si on peut dire ça comme ça, ils avaient l’habitude de ce genre d’évènement.

« Enfin, nous avons survécu aux saxons, je ne pense pas qu’un dragon saura avoir notre peau. »

Les saxons avaient fait d’énorme ravage et par endroit plus encore que d’autres.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeJeu 9 Avr - 19:00


Le devoir passe avant tout le reste.
E

dwin serait-il si incompétent que cela s'il devait décider de s'engager dans une quelconque chasse au dragon ? Ombeline n'en savait trop rien. Ils avaient tous deux suffisamment conversé pour qu'elle se fasse une bonne idée de sa manière de raisonne et de sa profonde intelligence, mais elle ne saurait dire de quelle sorte d'efficacité il pouvait bien être capable quand il devait être question de se battre contre une créature légendaire. Ombeline était d'avis qu'aucun homme (aucun homme qui ne serait pas doté de quelconques pouvoirs magiques, tout du moins) ne pouvait réellement faire face à un dragon. Et l'idée de voir Arthur et ses hommes s'échiner à combattre cette créature sans parvenir à l'arrêter l'amusait assez (même s'il avait Merlin à son côté, qui pourrait bien évidemment lui faciliter grandement la tâche). Ce serait une preuve manifeste de son incompétence. Quand bien même la présence de ce dragon n'était de bonne augure pour personne. S'il devait par exemple surplomber le ciel d'Autice et décider d'en faire son terrain de jeu, il était assez sûr qu'il prendrait la chose bien moins légèrement.

Enfin donc, elle avait la réponse à sa question, l'homme retournait à Landuc afin de régler toutes les affaires qui concernaient ses terres. Ce qui était tout à fait compréhensibles. Il n'entra pas dans plus détails, mais Ombeline le voulait pourtant. Elle ne voulait pas se contenter de cette seule réponse, elle voulait savoir comment se portaient les territoires voisins, et de quelle manière les seigneurs géraient leurs terres, elle s'abreuvait de chacune de ces informations pour prendre ses propres décisions. Elle ne voulait pas qu'Edwin joue les langues de bois avec elle et espérait qu'il voudrait bien lui communiquer plus de détails. Mais pour cela, elle comprenait bien que ce serait à elle d'orienter la discussion dans ce sens. Ce qui ne la dérangeait absolument pas, au passage. Il ne la laissait pas non plus sans informations, observant qu'il devait rassurer ses hommes, et prouver à son peuple que le dragon ne l'alarmait pas. Donner l'allusion de ne pas craindre la tempête même quand la foudre s'abattait sur vous. C'était à n'en pas douter ce qui faisait un bon politique.

-Il en faut parfois moins qu'une armée de Saxons pour ébranler un gouvernement,
observa Ombeline, sans jeter la pierre à son interlocuteur, juste afin de partager avec lui le fond de sa pensée, et le pousser, qui sait, à se confier à son tour. Mon défunt père, paix à son âme, a fait plus de mal à Autice par sa simple gouvernance que n'auraient su le faire une dizaine de dragons... ou une armada de Saxons.

Faire mine de pleurer feu son père n'allait pas l'empêcher d'exprimer ce qu'elle pensait de la façon dont il avait géré leurs terres.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 16:44

Le devoir passe avant tout le reste.
Un dragon, ça n’était clairement pas une bonne nouvelle, mais Edwin partait vraiment du principe qu’ils avaient quand même connu bien pire. Les saxons avaient fait énormément de ravage dans tout le royaume de Logres, et ils avaient encore du mal à s’en remettre alors que leur bon roi avait quand même réussi à les repousser. Cependant, la jeune femme sous ses yeux pondéra un peu ses propos en affirmant qu’il fallait parfois moins que les saxons pour ébranler un gouvernement. L’homme ne voyait pas réellement où elle voulait en venir, jusqu’à ce qu’elle reprenne la parole pour parler de son défaut père.

La jeune femme n’y alla pas réellement de main morte en parlant de son père, même si elle ne manqua pas de lui donner tout le respect qu’il méritait, en affirmant que l’homme avait fit bien plus de mal à Autice qu’une armada de saxon ou une dizaine de dragons. Edwin n’était pas spécialement choqué des paroles de la jeune femme, parce qu’il était d’accord avec elle tout simplement. Il était évident que Autice avait quand même été au meilleur de sa forme, Edwin avait eu l’occasion de connaître ces terres voisines aux siennes bien plus prospères qu’elles ne l’étaient présentement. Et il savait bien que cela ne venait pas de la jeune femme sous ses yeux, qu’elle faisait du mieux qu’elle pouvait avec ce qu’on lui avait donné en héritage.

« Vous avez parfaitement raison. » Affirma-t-il parce qu’il n’avait aucune raison de lui dire qu’elle avait tort… si elle avait raison. « Malheureusement, quand le sommet de la pyramide n’est pas au top… le reste a forcément du mal à suivre. » Edwin n’aimait pas spécialement parler sur le dos des morts, mais en même temps il ne faisait qu’énoncer des faits. Malgré tout le respect qu’il avait pour l’ancien seigneur d’Autice, il fallait quand même reconnaître qu’il n’avait pas forcément fait le meilleur des travails. « Mais Autice a de la chance de pouvoir compter sur vous et votre frère à présent, vous vous en sortez bien malgré les circonstances. J’espère simplement que vos terres seront épargnées contre des nouveaux désagréments. » Comme la venue d’un dragon qui déciderait de ravager les terres qu’il avait sous les yeux. « Vous pourrez compter sur moi si besoin, dans tous les cas. »

C’était normal dans leurs situations qu’ils se soutiennent. Edwin savait bien qu’il ne pourrait pas forcément compter sur le soutien de tous ses voisins, il ne comptait par exemple pas envisager une quelconque alliance – en dehors d’être sous la coupelle du roi Arthur bien sûr – avec le royaume de Gorre, mais il avait aussi conscience que ses intérêts personnels prenaient sans aucun doute le dessus. Mais concernant Autice, il considérait qu’il était vraiment bon de se soutenir. Il était sincère en affirmant qu’elle pourrait compter sur lui, tout en espérant de son côté pouvoir compter sur elle en retour si besoin. Même si pour l’heure sa situation était plus acceptable que celle d’Autice, mais chacun faisait de son mieux.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 17:04


Le devoir passe avant tout le reste.
O

mbeline avait bien conscience de ne pas mâcher ses mots en ce qui concernait son défunt père. Elle faisait toujours au mieux pour en parler avec le regret de l'enfant qui avait perdu son père et seul parent restant, mais elle ne tenait pas à jouer une comédie trop éprouvante non plus, elle n'y voyait ni intérêt ni nécessité, à vrai dire. La jeune femme avait suffisamment porté le deuil de son père, et juger sa politique, c'était faire montre de lucidité stratégique, c'est tout. Edwin de Landuc l'entendrait-il de cette oreille ? Elle n'en savait rien, après tout, cet homme et son père avaient été proches par le passé, mais il n'avait pas l'air de lui tenir rigueur de ses propos ou de les trouver particulièrement déplacés. En même temps, il faudrait être hypocrite pour donner tort à son discours.

Il n'était pas question ici de salir la réputation d'un homme décédé, et qui n'était plus là pour se défendre. Il s'agissait de remettre en question une gouvernance d'un temps passé qu'elle devait à ce jour s'appliquer à réparer, avec son frère bien sûr. Et Edwin semblait bien l'avoir compris, puisqu'il ne désapprouva pas du tout son discours. Il admit que si, au sommet de la pyramide se trouvaient des éléments trop faibles, alors c'était l'édifice entier qui était susceptible d'en pâtir. Il ne lui viendrait pas à l'esprit de remettre en question l'importance des petites gens dans l'édifice, mais elle était la première à penser qu'une gouvernance d'une main de fer était absolument nécessaire à l'équilibre de n'importe quelle société. Et c'était pour cette raison qu'elle se permettait de remettre en question - sous cape, bien évidemment, la politique de son roi, qu'elle n'estimait pas à la hauteur, ni de ses ambitions, ni de l'immense potentiel des terre sur lesquelles il avait l'égide.

-Je vous remercie. Je n'en attendais pas moins de votre part,
répondit Ombeline quand son interlocuteur, non sans avoir loué leur travail, à elle et Pellinore (qui méritait de l'être, selon Ombeline), lui promit de lui apporter son aide si quoi que ce soit devait leur arriver.

Elle osait croire que ce ne serait pas nécessaire, en revanche, elle ne saurait passer à côté de l'opportunité d'une alliance avec les Landuc, quand bien même cet homme lui inspirait plus d'aversion que de sympathie. Si l'on ne devait faire accord qu'avec les personnes que l'on estimait ou du moins que l'on appréciait, alors le nombre de ces accords, dans le cas d'Ombeline, se compteraient sur les doigts d'une seule main, c'est clair et net.

-Et il va de soi que si nous devions être en position de vous aider en quoi que ce soit, nous n'hésiterions pas un seul instant.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeVen 1 Jan - 10:37

Le devoir passe avant tout le reste.
Edwin hocha de la tête quand son interlocutrice le remercia, en affirmant qu’elle n’en attendait pas moins de lui, quand il avait affirmé qu’elle pourrait compter sur son aide. Au final, la politique était simple, il fallait savoir faire quelques alliances profitables. Même s’il était important de savoir s’en tirer seul quand même, il était aussi important d’avoir de bonnes relations avec ses voisins. C’était quelque chose que Edwin savait depuis toujours et qu’il mettait tout en œuvre, pour le bien de son royaume. Ça allait au-delà de ce qu’on pouvait bien penser de telles ou telles personnes, c’était une importance contre les envahisseurs, contre les désagréments de la vie au quotidien. Ce n’était pas pour rien qu’il avait laissé ses terres sous la direction de Pendragon, qu’il avait accepté d’annexer Landuc au royaume de Logres, tout en gardant quand même un contrôle sur ses terres. Et c’était pour cette raison qu’il comptait bien apporter son aide à Autice en cas de besoin, appréciant par la même le fait que ce royaume allait lui apporter son aide en cas de besoin. Au fond, ce n’était qu’un échange de bon procédé.

« Je vous remercie. » Répondit-il, quand Ombeline confirma bel et bien qu’il pouvait compter sur cette aide.

En soit, tout cela n’était que des paroles en l’air sans doute, ce n’était que deux dirigeants qui prenaient la peine de parler. Dans l’idéal, ce genre d’alliance devaient être scellée définitivement. Par un mariage par exemple. C’était ce qu’il avait été question à un moment, quand Edwin avait décidé en accord avec le père de Ombeline de marier sa fille à Pellinore. Mais cet arrangement avait été abandonné à la mort de ce dirigeant. En mal ? Pas vraiment, en soit ça convenait très bien à Edwin de ne pas voir sa tendre fille se remarier trop rapidement, même s’il avait conscience que pour la protéger d’une certaine personne, il faudrait peut-être qu’il prenne les devants. Ou en tout cas, qu’il s’y prenne d’une quelconque façon afin de protéger sa fille donc.

« En parlant de bonne relation… » Reprit-il, en cherchant les mots qu’il allait utiliser pour la suite de sa phrase. « À quoi ressemble vos relations avec le royaume de Gorre ? »

Parce que faire des alliances avec certaines personnes, ça pouvait très bien permettre de contrer d’autres personnes. Edwin savait bien qu’il ne devait pas laisser ses pensées personnelles interférer avec les relations de ses terres, mais en même temps il ne pouvait pas non plus forcément mettre entièrement de côté ce qu’il pensait personnellement. Edwin n’avait pas de souci particulier avec Gorre en elle-même, en tant que terre, et il n’avait en soit rien contre Urien de Gorre jusqu’à présent. Mais son héritier allait un jour prendre la place de son père et ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait ignorer au vu de la situation, il se devait d’être vigilant surtout en sachant qu’un jour ce serait Laudine qui prendrait sa place à lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeVen 1 Jan - 10:47


Le devoir passe avant tout le reste.
U

n échange diplomatique et qui, en soi pouvait sonner un peu creux, car se donner l'assurance de leur soutien respectif, ce n'était jamais que des mots, et il fallait attendre les opportunités de les concrétiser pour que ces derniers gagnent un certain intérêt et une certaine valeur. Pour le moment, ce n'était pas le cas. Et pour la suite ? Eh bien, tout dépendrait. Ombeline n'était pas réfractaire à apporter son soutien aux Landuc si elle était susceptible d'y trouver son propre intérêt, et il était absolument nécessaire à ses yeux de bénéficier du soutien des dirigeants qui étaient susceptibles de favoriser leur ascension, à elle et à son frère, vers le trône, sur le long terme. Certes, ils n'en étaient pas encore là, mais c'était justement en plaçant leurs pions le plus judicieusement possible qu'ils y parviendraient, et de cela, elle voulait croire qu'ils étaient largement capables, en s'entourant des bonnes personnes. Et elle aimait mieux voir Edwin en allié puissant qu'en futur beau-père de son frère, au demeurant. De la sorte, elle se préservait d'accord qui l'arrangeraient beaucoup moins, et qui lui seraient définitivement beaucoup moins agréables.

Et alors qu'elle ne savait pas si dans un futur proche ces quelques mots échangés trouveraient une concrétisation réelle, le dirigeant de Landuc lui fit comprendre que oui, cela allait bel et bien être le cas. Aucune question posée dans ce contexte ne pouvait être innocente, et quand il l'interrogea au sujet du territoire de Gorre, elle sut immédiatement qu'il y avait anguille sous roche.

-Je dirais que nos relations sont à peu près sereines faute d'être cordiales. Il est des personnes qu'il est préférable de ne guère trop contrarier, quand elles se révèlent si proches de la couronne. Mais je ne peux prétendre à une grande affection envers Urien de Gorre.


Elle se permettait d'être à peu près sincère à ce sujet, car elle pensait ne pas se tromper en supposant qu'Edwin de Landuc ne portait pas ces personnes dans son coeur, sans quoi il n'évoquerait pas le sujet. Ombeline, pour sa part, n'avait jamais vraiment frayé avec Morgane de Gorre et son fils, mais il lui était arrivé plus d'une fois de parler avec Urien, et si elle se montrait aussi respectueuse et diplomate que la situation l'exigeait, elle n'était pas pour autant prompte à le défendre ou à défendre ses intérêts si elle pouvait trouver mieux ailleurs. Tout dépendait, en fin de compte, de ce qu'Edwin avait derrière la tête. Le royaume de Gorre était puissant, et affilié par le sang au roi Arthur, on ne plaisantait pas avec ces choses-là, il fallait par conséquent être aussi prudent que possible, et même au-delà de prudent. Alors elle attendait que son interlocuteur développe un peu plus son propos, pour savoir à quoi s'en tenir.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeLun 4 Oct - 15:22

Le devoir passe avant tout le reste.
Ombeline lui affirma que ses relations étaient sereines avec le royaume de Gorre, sans pour autant qu’elles soient complètement cordiales. La jeune femme précisa qu’il y avait des personnes qu’on ne pouvait pas vraiment se permettre de contrarier, surtout quand elles se trouvaient si proches de la couronne. Edwin ne pouvait évidemment pas donner tort à la jeune femme, au vu de la situation. Le royaume de Gorre était effectivement très proche de la couronne, beaucoup trop proche ce qui n’arrangeait pas réellement les affaires de Landuc. La jeune femme précisa cependant qu’elle n’avait pas une grande affection envers Urien de Gorre. L’homme appréciait cette réponse franche, bien sûr, parce que cela signifiait qu’ils pouvaient se permettre de parler assez sérieusement du sujet.

Au vu de ce qu’il demandait de toute façon, Edwin de Landuc savait bien que son interlocutrice allait comprendre qu’il ne portait pas vraiment le royaume de Gorre dans son cœur. Enfin, évidemment, il n’avait pas de souci avec le royaume directement, c’était bien plus envers une seule et unique personne son souci. L’homme pourrait sans doute se contenter de ne rien ajouter du tout et de juste prendre les propos de la jeune femme sans rien dire de plus, mais il était évident qu’il ne pouvait pas juste se contenter d’aborder le sujet de cette façon, sans rien dire ensuite.

« Je vois. » Dit-il dans un premier temps. « Il est vrai que la famille de Gorre a de très bonnes relations. » Ils étaient tous simplement des membres de la famille royaume, puisque Morgane de Gorre n’était autre que la sœur du souverain de Camelot. Et c’était bien là quelque chose qui embêtait légèrement Edwin, puisque le chevalier – qui en prime était quand même un chevalier de la table ronde, ce qui n’était pas rien non plus – qu’il détestait n’était autre que le neveu direct de Arthur Pendragon. Bref, ça n’arrangeait pas ses affaires, mais en même temps le seigneur n’avait pas l’intention de se retenir. « Je ne peux pas vraiment dire avoir une relation cordiale avec Urien de Gorre. Et concernant la sœur de notre souverain, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de vraiment avoir à faire à elle. » Mais il n’y avait pas que cela évidemment. « Cependant, l’héritier du royaume de Gorre a prit la vie de mon gendre, alors je dois bien avouer qu’il est difficile pour moi de considérer… les Gorre comme des alliés. »

Sans pour autant non plus se dire qu’il allait leur faire la guerre. Ce n’était pas quelque chose de possible dans leurs conditions, puisqu’ils n’étaient autre que des terres rattachées au royaume de Logres. Ils n’étaient finalement que des parties d’un tout, sous la directement du roi de Camelot. Mais ça ne voulait pas dire qu’ils pouvaient décider d’être tous amis et s’entendre à merveille, surtout quand en prime des personnes comme Yvain de Gorre décidait de s’en prendre aussi directement à ses terres.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeLun 4 Oct - 17:35


Le devoir passe avant tout le reste.
O

mbeline hocha la tête quand son interlocuteur observa que la famille de Gorre avait de bonnes relations. C'était rien de le dire, en l'occurrence. Ils étaient l'un et l'autre bien assez intelligents pour savoir, et sans l'ombre du moindre doute, que tout, dans le monde dans lequel ils évoluaient, était une affaire de réputation et de fréquentation. On pouvait toujours s'amuser à prétendre le contraire, bien évidemment, mais quiconque se hasardait à le faire se leurrait forcément, et dans les grandes largeurs. C'était un mensonge, et pas un pieux mensonge, de prétendre que l'on jugeait autrui à sa seule valeur morale et qu'il ne fallait pas ajuster son comportement social en dépit des affinités sociales des uns et des autres. Dans le cas de Morgane et Urien de Gorre, c'était d'ailleurs bien trop flagrant pour être ignoré.

Ce n'était même pas une question de "bonnes relations", cela allait bien au-delà. Ils appartenaient à la famille royale, directement, à partir de là, il était évidemment impossible pour des individus aussi estimés, qui se distinguaient de tant de manières, de simplement être ignorés de la cour ou méprisés. L'opinion personnelle que l'on pouvait avoir d'eux n'avait dès lors plus grande importance, au bout du compte. Il fallait savoir satisfaire la Couronne avant tout, il n'y avait que de cette manière que l'on pouvait bien espérer, plus tard, renverser la même couronne. C'était une question d'opportunités, il fallait savoir avancer les bonnes cartes au bon moment, c'était aussi simple - et évident - que cela. Et en même temps, bien sûr, c'était aussi une affaire des plus complexe, d'autant que l'animosité allait parfois au-delà de ce que l'on pourrait soupçonner. Quand des considérations toutes personnelles arrivaient en ligne de compte, il était bien sûr plus difficile de raisonner de la manière dont Ombeline d'Autice souhaitait raisonner pour sa part.

-J'ignorais cette histoire,
répondit Ombeline quand Edwin de Landuc lui apprit que le fils de Gorre, Yvain, donc, avait pris la vie de son gendre. Elle faisait au mieux pour se tenir le plus informée possible, mais certaines informations lui échappaient malgré tout parfois, il lui était impossible d'avoir vent de tout ce qui se tramait aux quatre coins du royaume, d'autant qu'elle avait été plus que largement accaparée par ses soucis personnelles. J'ai toujours tenu Yvain de Gorre pour un freluquet sans grande envergure, je ne l'aurais pas imaginé capable de tuer qui que ce soit en dépit de sa nature de chevalier. Mais voilà qui m'apprend donc qu'en plus, sans doute, de manquer de courage, il manque d'honneur aussi.

Elle n'avait pas une opinion aussi tranchée qu'elle le laissait voir, en réalité, mais Ombeline avait bien compris que c'était là une bonne manière de brosser son interlocuteur dans le sens du poil, et elle ne comptait bien évidemment pas s'en priver, elle devinait que c'était la meilleure manière de procéder dans son cas.

-Que s'est-il passé exactement ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Seigneur de Landuc (noblesse)
Edwin de Landuc
Edwin de Landuc
Feat : Nikolaj Coster-Waldau

Messages : 133

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeJeu 22 Fév - 12:56

Le devoir passe avant tout le reste.
Edwin ne fut pas spécialement surpris d’entendre l’héritière d’Autice l’informer qu’elle n’avait pas connaissance de l’histoire avec Yvain de Gorre. Ce n’était guère étonnant en effet puisque le royaume de Landuc n’était pas non plus au point de se vanter de cette histoire auprès de toutes personnes. L’histoire n’était pas non plus quelque chose de secret, mais il n’était pas non plus réellement dans leur intérêt de parler de tout cela à tire-larigot. Il fallait le mentionner avec parcimonie, quand cela pouvait sembler nécessaire. Edwin n’était pas au point de chercher à faire tomber le royaume de Gorre pour autant, il ne portait clairement pas Yvain dans son cœur mais il ne faisait pas réellement le point contre cette famille si influente. Le royaume de Gorre n’était pas n’importe lequel, les membres de cette noblesse n’étaient pas n’importe qui. Malheureusement, même cet Yvain de Gorre était loin d’être n’importe qui, il faisait quand même partie de la famille royale et Edwin savait qu’il ne pourrait pas faire grand-chose sans doute (en dehors de tenter du plus possible de l’éloigner de sa fille tout de même).

Quand bien même il ne pouvait pas faire grand-chose, ce n’était pas complètement anecdotique de sa part de parler de tout cela avec Ombeline. L’homme apprécia sincèrement les propos de cette jeune femme, qui ne semblait pas spécialement porter dans son cœur Yvain de Gorre, ou en tout cas ne pas le porter en grande estime. Ce qui lui plaisait forcément, cela le brossait dans le sens du poil. Edwin aimait entendre de tels propos à l’égard d’une personne qu’il n’appréciait pas (qu’il détestait même). Il ne pouvait pas lui donner tord en effet, cet homme manquait cruellement d’honneur.

« C’est une sombre histoire de vengeance… » Répondit-il en soupirant quand Ombeline lui demanda ce qui s’était passé. « Un membre de la famille de Sir Yvain a considéré que son honneur avait été bafoué par feu mon gendre. Il a donc cherché à venger cet honneur, au point de lui prendre la vie. »

Ce n’était pas quelque chose de vraiment rare dans leur monde, des personnes qui mourraient il y en avait tous les jours même dans la haute noblesse. Les chevaliers se battaient, parfois entre eux, se vengeaient, se défiaient. Edwin n’en avait que faire en temps normal et honnêtement, cette histoire ne lui aurait fait ni chaud ni froid si cela n’avait pas touché directement sa fille. Laudine, si jeune, se trouvait déjà dans une situation de veuvage qu’elle n’avait pas mérité. Et encore, s’il n’y avait que cela.

Edwin hésita une seconde avant de reprendre la parole, mesurant tout de même ses propos. Est-ce qu’il devait aborder ce sujet ?

« Et comme si cet homme n’avait pas déjà piétiné son honneur, il ose prétendre pouvoir devenir le nouvel époux de ma fille. »

C’était résumé et peut-être un peu trop anticipé puisque le chevalier n’était pas à ce point là non plus, mais c’était ainsi que Edwin interprétait la situation. Yvain voulait lui voler sa fille.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Noblesse (noblesse)
Ombeline d'Autice
Ombeline d'Autice
Feat : Alicia Vikander

Messages : 2570

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitimeJeu 22 Fév - 18:14


Le devoir passe avant tout le reste.
O

mbeline est toujours avide d'informations. Le plus d'informations possibles. L'information, c'est le pouvoir, et elle en a parfaitement conscience. Si l'on veut véritablement parvenir à ses fins, si l'on veut garder le contrôle sur tout ce qui nous entoure et parfaitement le maîtriser, il ne faut rien laisser nous échapper. Ce qu'Edwin de Landuc apprend à son interlocutrice ne peut tout naturellement que satisfaire cette dernière, d'autant que cela concerne l'entourage proche du roi... Naturellement, la chose ne peut que lui plaire, bien évidemment. Elle est heureuse qu'il accepte de lui en dire davantage, lui permettant de se faire une très bonne idée de la situation dans son ensemble. Tout ceci tient d'une histoire de vengeance. Voilà qui est intéressant... Les histoires de vengeance ont toujours été ses favorites.

-Quel prétexte peu noble... C'est bien une mentalité de chevalier de la table ronde. La vie et la mort n'ont aucune valeur pour ces hommes-là.

Bien sûr, ce discours est savoureux de la part d'une femme telle qu'Ombeline, qui n'a en vérité aucun respect pour la vie ou pour la mort. La mort, elle l'a déjà prise, dans son propre et son seul intérêt. Et elle serait bien capable de la reprendre de nouveau pour peu que la situation l'exige. Elle sait que le sang pave le chemin qui la mènera au trône.

-Une chance pour vous qu'il ne puisse se passer de votre assentiment pour épouser votre fille,
répond Ombeline avec un fin sourire.

Une chance, oui... Mais les mariages secrets sont une chose qui existe de tout temps. Et au-delà de cela même, il est toujours possible d'envisager d'autres scénarios. De son côté, Ombeline est quelqu'un de vicieux, elle ne peut que vouloir poser ses pions, et voir comment les choses pourront bien se passer.

-Sauf si bien sûr il décide de se débarrasser du problème en vous faisant subir le même sort qu'à votre gendre.
Elle fait germer cette idée dans l'esprit de son interlocuteur, et elle espère secrètement que tout se passera de sorte à ce que la chose lui soit profitable. Faire en sorte que toute situation tourne à son avantage, c'est dans ses habitudes, c'est dans sa manière de faire... Elle serait bien incapable de se l'épargner. En ce cas, le mieux que vous puissiez faire serait probablement de résoudre le problème avant qu'il ne se présente.

Ombeline d'Autice serait-elle en train d'encourager son interlocuteur à tuer un chevalier de la table ronde ? Oui, c'est très exactement ce qu'elle est en train de faire.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) Empty
Message#Sujet: Re: Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)   Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le devoir passe avant tout le reste (Ombeline :3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event] Un bon dans le passé. (Ombeline <33)
» Toute chose naît pour périr et tout ce qui périt retourne pour une autre fois refleurir. (Ombeline)
» Les rps d'Ombeline
» Le spêctre du passé [Manon & Mordred]
» La Demoiselle d'Autice Richard et Ombeline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Autice-